Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 06:57

Melle-Mam-Peace.pngJe savais que ce moment arriverait. Ce moment arrive tous les deux mois. Il arrive à un moment où je me retrouve face à moi-même. Seule pendant 4 jours. Seule pendant 4 nuits. Je savais qu'il reviendrait cet instant que je n'aime pas. Et pourtant grâce à la naissance de ZOULETTE le dernier avait été oublié, zappé, avait disparu, (ouh comme par magie) n'avait jamais existé. Voilà donc 4 mois que j'étais tranquille. Mais la tranquilité ne dure jamais pour ces moments qui ont leur petite habitude dans votre vie. Comme du papier à musique c'est réglé dans ma vie : tous les 2 mois, la boule dans le ventre, l'envie de rien pendant le dimanche, les pleurs interminables le soir, l'ennui le Lundi, le manque du Mardi, le re-mieux du Mercredi et les retrouvailles du Jeudi... (Mais de quoi parle-t-elle? Elle a un soucis? Elle suit une thérapie? Gna gna gna...) 

 

Tous les 2 mois ZAM part en déplacement ! (Ha ça va vous vous dites ! Ce n'est que ça! QUE CA ????) Et, comme vous avez du vous rendre compte, ZAM et moi on est ultra fusionnels, on fait tous à deux, on ne se lasse jamais l'un de l'autre, on adore nos moments (bref je ne vais pas me lancer dans les déclarations, ZAM a déjà eu son ôde!) Je me préparais depuis des semaines à ce nouveau départ. Cette nouvelle absence. Sauf qu'aujourd'hui la donne a changé, je ne me retrouve plus seule. Et non aujourd'hui j'ai ZOULETTE pour me tenir compagnie. Je commencais à imaginer cette semaine terrible à devoir tout gérer : 25 biberons, 12 siestes, 25 changes, 4 bains, 4 crises de nerfs... Et aucun instant pour déléguer à ZAM. Bouh panique

 

Mais dimanche fin de journée (avant de quitter ZAM au pied du gros n'avion) une idée m'a traversé l'esprit : Je suis Maman ! (Non c'est vrai? Tu décones!) Impossible de transmettre mon stress, mon angoisse, mes doutes à mon p'tit père de 10 semaines. Ou comment retrouver motivation et sourire en 2 secondes? Finalement c'est soulagée que j'ai accompagné ZAM pour le départ. Souriante que je lui ai dis au revoir. Sereine que j'ai expliqué la situation à ZOULETTE sur la route du retour. Convaincue que j'ai couché mon bébé en rentrant. Et reboostée que j'ai passé ma soirée.

 

Capture-d-ecran-2012-06-18-a-10.18.02.pngLe rôle de maman procure une nouvelle force (Oui on est déjà des wonder-woman à la base. Et ben là encore plus!!!) dont on ne soupçonne pas l'existence. Une nouvelle tranquilité d'esprit. Une responsabilité vis à vis de notre petit. Une manière de relativiser car la vie est belle. Finalement je ne sais pas dire si c'est maman qui aide bébé. Ou bien bébé qui aide maman. (Ca serait lui le fort alors? Non non c'est Maman la forte !!!) Dans tous les cas en quatre ans voilà une des premières fois que je vis si sereinement cette séparation (oui je sais j'abuse 4 jours c'est rien !)

Devenir Maman nous change vraiment. Modifie nos priorités. Transforme notre objectivité. Fait varier notre humeur. Déguise et efface nos maux. Devenir Maman peut nous rendre plus forte. Nous aide à relativiser. Nous rend le sourire dans les moments difficiles. Nous permet d'aller toujours de l'avant. Devenir Maman c'est magique.

 

(C'est finalement pour ZAM que ce déplacement doit avoir un goût amer qu'il ne connaissait pas... Hahaha)

Repost 0
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 06:11

46125694.gifZOULETTE a 2 mois aujourd'hui !!! Le temps passe si vite. Je relis les premiers articles du blog, j'ai l'impression que c'était hier. Et mon zamour a déjà 2 mois, ne met plus ses vêtements naissance, commence à être serré dans le 3 mois, grandit de jour en jour, gazouille de plus en plus, ne cesse de sourire... Deux mois de bonheur ! 

 

ZOULETTE a 2 mois aujourd'hui et pour la toute première fois nous sommes seuls à la maison. La famille (toute la famille!) s'est enchainée à la maison depuis 9 semaines. Et les derniers viennent de partir. Personne n'est attendu avant trois mois ! Avec ZAM nous avons encore du mal à réaliser. Nous avons l'impression de ne plus être chez nous, nous reprenons nos repères doucement. Ce soir c'est d'ailleurs soirée en amoureux, plateau repas et bouteille de vin oblige ! 

 

Nous avons passé la journée à ranger, trier, réinvestir nos placards prêtés aux invités, faire des lessives, faire du ménage... Mais surtout arranger la chambre de notre Zoulette d'amour. Et oui nous avions passé beaucoup de temps en fin de grossesse à choisir (créer de nos mains!) la décoration, les meubles, les peluches, la literie etc... Mais la chambre était prêtée depuis 9 semaines à la famille. Alors premier geste de ce matin : virer le clic-clac installé dans la chambre et la retransformer en chambre de bébé. La chambre de notre bébé. Ranger les vêtements dans les armoires. Replacer les meubles à leur place. Placer les amis peluches. Accrocher quelques cadres avec des nouvelles photos de famille. C'est chose faite. Quelle belle journée pour ZAM et moi. Tout cela en musique. Avec ZOULETTE d'amour endormi dans son lit. Ou nous observant de son transat. L'air dubitatif. Ils font quoi là dans ma chambre??? 

 

ZAM et moi nous nous sommes partagés les biberons. Les changes. Le choix des vêtements. Les câlins. Avons fait séance photo-vidéo pour le mois anniversaire de notre trésor. Hi hi hi... un partage juste entre lui et moi et plus toute la smala qui veut nous piquer nos 1ères fois (cf article précédent...) Demain balade en famille de prévue. On va chausser les baskets, le sac à dos et la poussette en mode "balade familiale"! Bref une journée bonheur, dans la maison du bonheur !!! 

ZOULETTE a passé sa journée à faire les siestes dans son grand lit (on le met déjà là depuis le début pour certaines siestes, donc il est tout de même habitué à son lit!) Et ce soir, grande première, il quitte notre chambre, il quitte son couffin pour vivre la grande expérience de la nuit seul comme un "grand" (façon de parler hein... il est encore mon bébé pour un paquet de temps...) Aucun doute sur le fait que la nuit va bien se passer. C'est pour nous que cela risque de faire bizarre. Ne plus entendre son souffle. Ses bruits. Ses micros-réveil. C'est qu'il est bruyant P'tit Gibus la nuit (nouveau surnom de ces derniers jours... Ca lui va si bien !!!) On ouvre les paris, cernes ou pas demain matin pour les jeunes parents ?

 

Zoulette a 2 mois aujourd'hui... notre vie de famille prend tout son sens...

la vie à 3 commence !!!

 

 

Illustrations : Nathalie Jomard (voir bas de page)

Repost 0
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 22:25

Bouge-sur-ton-step.jpgIl y a encore quelques semaines nous faisions que les désirer, les imaginer, en parler, les rêver, préparer leur arrivée.

Aujourd'hui nous les admirons, les câlinons, les soignons, leur expliquons, les accompagnons, les aimons...

Oui mais demain? Difficile de ne pas penser à ce que un jour nos bébés réaliseront. Qu'ils grandiront. Difficile de ne pas leur souhaiter une route sans embuches vers le bonheur. Difficile de ne pas réfléchir à leur avenir.

Un jour ZOULETTE parlera. Et dira Maman. Peut être répétera-t-il tous les mots d'amour entendus depuis son installation dans mon bidon. Un jour ZOULETTE rigolera. Peut être aux blagues de Papa. Ou de lui même. Un jour ZOULETTE fera ses propres blagues. S'il mélange l'humour tac-o-tac de Papa et l'humour maladroit de Maman je pense que c'est nous qui rigolerons. Un jour ZOULETTE marchera, courra, volera vers ses rêves, vers son bonheur, vers sa réussite, on commencera vers la balançoire. Un jour ZOULETTE aura un avis, des préférences, et avec les caractères têtus et affirmés qui volent à la maison ça promet de francs instants de discussions, de persuasion... Un jour ZOULETTE ira à l'école, brillera dans les matières où on ne l'attend pas, ramera des bulletins de notes à signer, nous demandera de l'aider sur des leçons que nous ne maitrisons pas, un jour ZOULETTE aura son BAC et nous parlera des études qu'il veut faire. La encore s'il est comme ses parents, il voudra des études où personne ne comprend rien, des études loin de la maison familiale. Un jour ZOULETTE réclamera l'achat d'un instrument de musique, pour être -in, pour avoir un style, pour faire comme les copains, il décidera de ne plus se couper les cheveux et de porter des Jeans trop grand pour lui. Un jour ZOULETTE nous trainera aux compétitions sportives les week-end : prévoir les picnics, faire connaissance avec d'autres parents, ne pas compter les km, et rentrer tard le dimanche soir. Un jour ZOULETTE nous parlera fille, nous parlera d'amour, posera des questions, je le renverrai vers son père qui lui expliquera les choses de la vie comme lui les voit, lui parlera sentiment comme lui le ressent. Un jour ZOULETTE nous présentera une femme, qui forcera ne me plaira pas car je deviendrai la belle mère (-brrr frisson-), une femme qui me paraitra trop... pas assez... Puis il parlera mariage, installation, bébé et là je relirai ce blog en me disant "ha quand j'étais jeune..." Un jour ZOULETTE sera avocat, pilote de chasse, entrepreneur, trader, sportif de haut niveau, médecin ou Président de la République !(?)! Un jour ZOULETTE me reprochera son enfance, son éducation, ou bien me fera les plus belles éloges au monde...

Un jour ZOULETTE sera grand, sera homme et n'aura plus besoin de sa petite maman pour poursuivre sa route. -Soupir-

Dans tous les cas je ferai toujours en sorte que ZOULETTE nous aime et nous le dise. Qu'il n'ait jamais honte de nous. Qu'il soit fier de marcher à nos cotés. Qu'il puisse discuter librement de ses tracas, de ses passions, de ses envies. Qu'il ne se sente pas si différent, si distant de ses parents. Oui je ferai toujours en sorte qu'il sache que nous sommes fiers de lui. Que nous respectons ses choix. Que nous ne le condamnons pas. Que nous pouvons toujours tout partager. Un jour ZOULETTE comprendra les choix que nous avons fait dans notre vie, pour nous et pour lui!


Heureusement un jour ce n'est pas demain ! (-Ouf! Soulagement!-)
Aujourd'hui ZOULETTE a besoin de nous pour se nourrir, dormir, se faire consoler et se sentir propre.
Un jour... On verra bien !

 

- Et vous quels sont vos rêves? Vos craintes? Pour vos tout petit bébés? -

Repost 0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 01:20


Capture d’écran 2012-05-24 à 05.57.23Laissez moi vous parler du héros qui a rejoint nos vies il y a tout juste 6 semaines. Un petit bonhomme qui a su se faire attendre, se faire désirer, que l'on a eu le temps d'imaginer et qui est arrivé quand on ne l'attendait pas. Cette crapule est incroyable et quand on le regarde nous avons encore du mal à réaliser que
c'est nous qui l'avons fait. Qu'il est à nous. De notre chair. De notre peau. Et que personne ne viendra nous le reprendre à la fin de la journée. Qu'il est avec nous à vie !


Depuis sa naissance il a ce regard si éveillé, si profond, si malicieux. Quand il me regarde de ses grands yeux bleus il me transperce le coeur de tout l'amour imaginable entre une mère et son fils. J'ai l'impression que depuis le début il comprend tout ce que je lui raconte. Car je lui en raconte des choses. Dès son installation dans mon ventre, j'avais opté pour lui parler avec le moins de gazouillis possible et toujours lui expliquer le monde qui l'entourait. J'essaie tout au long de la journée de lui dire ce que nous sommes en train de faire, ce que nous allons faire, et pourquoi, et comment... Je lui parle beaucoup de son papa qui est au travail. Je n'hésite pas à lui parler de l'ensemble de la famille qui habite loin... si loin... Maintenant que certains sont venus le rencontrer sur notre île, je lui parle souvent des souvenirs partagés avec ces personnes si importantes dans nos coeurs.


Je m'étais imaginé maman d'un bébé, mais j'étais encore loin de m'imaginer maman d'un petit gars. Malgré son tout jeune âge, il me surprend chaque jour par son évolution et ses nouvelles mimiques. Depuis une dizaine de jours il dort moins et les gazouillis ont remplacé les pleurs. Je sursaute encore à chaque nouveau son sortant de sa bouche. Je ne me lasse d'admirer ses expressions sur son visage. Il a l'air lui aussi de se surprendre de ce qu'il est capable de faire ! Ses sourires deviennent plus francs, plus maitrisés. Quel plaisir de le voir heureux avec le regard rieur quand on lui parle ou qu'on essaie de jouer avec lui ! 



Capture d’écran 2012-05-24 à 05.56.05ZOULETTE est un bébé si facile à vivre. Il passe ses journées à manger, dormir et se faire changer. Maintenant il y a aussi les phases d'éveil à gazouiller. A la naissance il enchainait déjà les 5 heures de sommeil dans la nuit. Maintenant nous en sommes à 8 heures. Il s'endort si facilement et dort si paisiblement. Peu importe où nous le posons. Couffin. Grand lit. Transat. Poussette. Voiture. Quand il faut dormir, il dort. Quel plaisir de l'observer. 


Il mélange cette douceur à une grande force. Il se laisse faire pour prendre les médicaments. Enrhumé depuis quelques jours, nous avons l'air nous parents plus embêtés que lui pour le moucher et le soulager. Hier lors du vaccin de la coqueluche, les bébés des pièces d'à côté hurlaient quand le notre n'a poussé que quelques cris avant de se blottir contre moi en souriant. Nous sommes si fiers! Les moments du biberon sont aussi un grand plaisir. Je ne réalisais pas qu'un bébé, de si petite taille pouvait avaler un biberon si rapidement avec autant d'entrain. La tétine attrapée, les mains posées sur le bib' (au cas où on lui volerait), sa respiration sa pose en même temps que la succion et son regard se plonge dans le mien, si doux, si tendre, si gentil. Une complicité s'installe faisant oublier les doutes, les questions, les énervements... Il n'y a dans ces instants là que lui et moi. Et autant de temps pour lui dire que je l'aime, lui raconter la vie, et lui confier mes secrets de jeune maman. 



Et oui j'ai parlé d'énervement car évidemment il y en a. ZOULETTE a beau être un bébé adorable il y a évidemment des moments plus difficiles. Des pleurs à vous arracher le coeur. Des larmes qui coulent faisant état d'une tristesse débordante. Des membres qui s'agitent dans tous les sens. Un visage qui rougit. Une respiration qui perd complètement pied. Avec ZAM il nous a fallu quelques jours, quelques semaines pour ne plus paniquer, pour comprendre et pour trouver les bons mots et les bons gestes pour le calmer. Il y a toujours une explication qui après coup, parait évidente. Une couche sale (on l'appelle notre précieux). Trop chaud ou trop froid (difficile de trouver les bons vêtements et de savoir comment il se sent). Une envie de calin (une petite balade dans les bras, des bisous, des mots doux et Zou... tout va mieux). Le bidou qui travaille (on a eu le droit a quelques coliques -pensée pour les mamans dont les bébés en souffrent tout le temps- heureusement on a un médoc magique maintenant). Ou la faim (et là les pleurs sont reconnaissables. On se sent des parents affreux, comme si nous l'affamions depuis des jours. On a forcé pour le régler et ça va mieux). Depuis quelques jours il y aurait les fameuses crises du soir. Très précisément de 18h à 19h. Des pleurs inconsolables. A faire trembler l'immeuble. Une sueur découlinante. Des yeux appeurés. Une respiration qui s'arrête avec le son (c'est affreux comme sensation). Un bébé qui a l'air si mal. Et tout s'arrête aussi vite que c'est venu. Le bain et le biberon du soir soulagent ce trésor avant de partir dans les bras de morphée jusqu'au lendemain matin. 


Devenir maman c'est un grand chamboulement. Moi qui aime bien que les choses rentrent dans les boites. Moi qui aiment bien que tout soit carré et bien organisé. Et bien avec l'arrivée de ZOULETTE il a fallu que je travaille sur moi. Mais j'ai aussi fais en fonction pour que l'on trouve notre rythme à tous les deux. Et quel bonheur aujourd'hui d'avoir un bébé que l'on peut emmener partout. Qui passe de bras en bras si souriant. Un rythme imposé dans la routine de la maison. Mais un rythme qui peut-être chamboulé en fonction des week-end, des balades et des imprévus. Un bébé d'amour qui ne se plaint presque pas et qui suit. Espèrons que ça dure.


 


Capture d’écran 2012-05-24 à 05.52.35Et puis ZOULETTE est beau à croquer. Je suis évidemment consciente que chaque maman parle ainsi de sa progéniture. Mais le mien est si parfait ;-) Il a les traits bien dessinés. Retrouve des cheveux châtains après les avoir perdu ces dernières semaines. Il a mes yeux, si grands, si ronds, si profonds. Et cette couleur si bleue de son papa. Un petit nez en trompette qui adore les bisous esquimeau. Le teint hâlé comme si il revenait d'une leçon de surf (!). Des lèvres si parfaites autour d'une grande bouche qui ne demande qu'à s'exprimer. Des petites mains qui feront de grandes choses. Des grands pieds qui bientôt l'emmèneront au delà de ses rêves. 


A la fin de la grossesse je me posais des questions sur mes capacités à devenir mère. Aujourd'hui je suis une maman épanouie. J'aime chaque instant avec lui. Le change. Le biberon. Le couché. L'éveil. La poussette. Le porte bébé. J'aime lui parler. Lui raconter ma vie. Sa vie. Notre vie. J'aime partager tous ces moments à trois avec mon ZAM. J'avais peur de ce nouveau rôle, j'étais loin de m'imaginer à quel point je serai comblée. A quel point je serai accrochée à ce petit bout de
nous. 


Mademoiselle est devenue maman.


Et Maman est épanouie avec les deux hommes de sa vie ! Quel beau trio nous formons ! 

 

Crédits Illustrations : Nathalie JOMARD


 

Repost 0
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 06:45

Vvvvvvacances---4.pngDire que la vie avec ZOULETTE n'a pas beaucoup changé notre quotidien c'est bien ! Mais il nous semblait temps de tenter l'aventure en dehors de nos quatre murs. Oui car une vie sans vadrouille, sans week-end, sans balades ça ne nous ressemble pas avec ZAM. Et depuis notre arrivée sur notre île il y a 6 mois, du fait de mon état de baleine prête à s'échouer, les excursions sont restées au niveau 0. Nous en révions, nous l'avions tellement imaginé, nous en avions tant parlé : le jour où ZOULETTE sera là tu crois qu'on pourra vadrouiller comme avant? Evidemment ! Alors n'hésitons pas : Partons en week-end !!!

 

Samedi soir, sur un coup de tête, on s'est dit: Et si on partait demain? (Lundi étant férié ici) Sans trop savoir où ! Sans réservation ! Sans programme défini nous décidions de prendre la route Dimanche matin. Une décision qui nous ressemble tant... Jusque là aucune contraintes. Ce genre de départ précipité nous l'avons fait des dizaines de fois... tous les deux ! Facile. Oui mais aujourd'hui nous ne sommes plus deux ! 

 

Nous pensions partir vers 8 heures...  Nos sacs faits en deux secondes, il a fallu se pencher sur le sac de ZOULETTE. Et répondre à chaque question qui s'enchaînait? Comment on le fait dormir? Tu crois qu'on doit prendre le couffin? On emmène combien de biberons? Comment on gère l'eau? Et la stérilisation? Tenue chaude ou tenue d'été? Des chaussettes? Combien de plaids? Combien de couches? Est-ce qu'on aura assez de lingettes? Le doudou est-il vraiment nécessaire à son âge? Comment on va le baigner? T'as pris les produits pour le bain? N'oublie pas le porte bébé? Comment ça ça ne rentrera jamais?
Au final, après avoir fait, défait et refait son sac au moins 4 fois (si ce n'est plus!) ; après avoir décidé de tout emmener pour le confort de ZOULETTE ; nous étions prêts à partir. Il était Midi ! 

 

La voiture chargée ressemblait à un départ en vacances d'une famille 5 enfants, pour la semaine.
Et non nous avons un seul et unique bébé. Et oui nous partons pour une seule et unique nuit ! 

 

Voici LE GROS Changement de notre quotidien. Ensuite les deux jours se sont déroulés à merveilles (tant qu'on ne tarde pas pour le biberon tout va bien !!!). Randonnée en parc national dimanche après midi (changement de la couche et biberon en pleine nature). Lunch à 16 heures dans un boui-boui perdu au milieu de nulle part. Trouvaille d'un motel pour la nuit. Avec tout le confort nécessaire pour passer la nuit avec un nouveau né de 4 semaines (ben oui aventuriers mais pas fous!). Le soir nous sommes tombés par hasard sur un Festival Country. Chapeau de cow-boy pour tout le monde. Feu de camp. Un bébé emmitouflé dans son porte-kangourou (;-)) Ensuite, la nuit fut une merveille. ZOULETTE a dormi d'un traite de 20h à 00h00. Pendant que nous sirotions notre 1ère bouteille de vin à deux depuis l'accouchement... Puis dodo jusqu'à 7h. Enfin tout le monde s'est rendormi jusqu'à ce que la femme de ménage débarque en trombe à 10h00. Check out loupé. Nous nous etonnons encore de la vitesse à laquelle nous nous sommes douchés et nous avons remballés les affaires. A 10H30 il n'y avait plus personne. Chapeau ! Programme du dimanche : visite d'un village historique reconstitué et pic-nic à la plage. Là 1er hic du week-end : nous avons du gérer une crise de nerfs de ZOULETTE. Et quand je dis crise de nerfs c'est faible. 

oedipe2.pngSorti de la voiture qui le berce depuis 1 heure (vous voulez que bébé dorme? Poussette ou voiture, la solution à vos problèmes!!!), Monsieur décide d'avoir faim ! Le biberon (prit 2 heures plus tôt) ne suffit pas à son appétit apparemment. Il en faut un autre ! Maintenant ! Tout de suite ! Sinon je hurle. Et Je HUUUUURRRRLEEE............ Les 5 minutes de marche jusqu'à la plage lui semblent longues. Interminables. Alors il hurle et, horreur, se met à saigner sur le visage. ZOULETTE s'est littéralement griffé les joues à sang dans l'énervement. Branle bas de combat, ne pas céder à la panique, installation dans la 1ère zone à l'ombre pour le calmer, le nettoyer, et surtout lui enfiler le biberon dans la bouche. Silence. Calme. Tout va mieux ! Ouf... Dire qu'il a tout juste 4 semaines. Et ben ça promet. S'est suivi une longue discussion pour lui expliquer à quel point ça ne sert à rien d'hurler. "Zoulette tu as le droit d'avoir faim, mais dis le bon sang. N'hurle pas comme ça ! Exprime toi, maman t'as fait une langue non?" Mdr

 

Dire que la vie avec ZOULETTE n'a pas beaucoup changé notre quotidien c'est bien !

Mais faux ! 

La vie avec un bébé apporte beaucoup de changement.

Préparation. Organisation. Anticipation. Bonne gestion.

Et surtout : tout le bonheur du monde... 

(Mais non je ne suis pas mauvaise langue. C'est vrai qu'ils nous rendent heureux ces bébés non?)

Repost 0
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 03:26

... et on adore ça ! Bien que depuis 20 jours notre vie change un peu plus chaque jour. Comment vous faire croire que je maitrise mon temps et mes activités, quand je n'arrive même plus à écrire plus d'un article par semaine sur mon mon blog ? Il faut vraiment que je trouve une solution à cela ! 

 

Exotisme-anatomique1.pngLes copines m'avaient prévenues : "Tu verras, impossible de prendre sa douche avec un bébé à la maison ! Tu arrêteras de manger ! Tu ne connaitras plus la joie d'une soirée en amoureux ! Dur dur de sortir de ses quatre murs !" Alors au risque d'en décevoir certaines, d'en énerver d'autres, "Les filles vous aviez tort !" Certes l'arrivée de ZOULETTE à la maison est un sacré changement de rythme, mais avec ZAM nous avons tellement l'habitude des changements depuis 4 ans, que nous avons toujours appris à nous adapter. Avec de l'organisation, très carrée je vous l'accorde, je prends ma douche chaque matin, je me lisse toujours les cheveux, je me maquille, je mange à ma faim... et avec ZAM nous avons retrouvé nos petites soirées en amoureux avec un verre de vin devant un bon film ! ZOULETTE a déjà vu trois fois la mer, a déjà eu un picnic extérieur, a eu la couche changée et prit le bib' en pleine nature un paquet de fois, a même eu le droit à sa première soirée au Pub, et a veillé chez les copains un vendredi soir... Bref tout va bien ! 

 

On est évidemment conscient que tout peut changer du jour au lendemain selon le caractère du fiston. Je ne manquerai pas de vous racontre nos déboires, s'il y en a, dans quelques jours... Mais aujourd'hui voici notre vie ! ZOULETTE est un petit ange qui pleure lorsqu'on change la couche (il ne doit pas aimer être dénudé) mais qui se calme avec le biberon dans la bouche (qu'il dévore à une vitesse impressionnante) puis qui enchaîne 3-4 heures de sommeil jusqu'à la prochaine faim... La journée il dort partout, dans son couffin dans notre chambre, dans son grand lit dans sa chambre ou bien dans son transat dans le salon. Nous vivons toujours en musique ! Il semble en reconnaitre certaines écoutées pendant la grossesse (Vanessa Paradis et Bach le calment particulièrement). Quand il ne dort pas (comme actuellement) il observe silencieux ce qui se passe autour de lui, gazouille, regarde son doudou (on dirait qu'ils sont toujours en discussion c'est adorable). Quand on part en balade il est le plus heureux, la voiture et la poussette lui font presque oublier de se nourrir tellement il dort profondément. (Ha oui quand je dis qu'il a vu la mer, je devrais dire que la poussette a vu la mer, ZOULETTE, les yeux fermés en plein dodo n'a jamais vu grand chose!) Pour le soir, dès le retour de la maternité, nous avons mis en place un rituel pour la nuit à partir du dernier biberon. Donc à partir de 22h-23h ZOULETTE s'endort rapidement, puis nous réveille entre 4h-6h. Ce qui nous laisse le temps de bien nous reposer, surtout quand on gère le biberon de nuit tour à tour.

 

Graine-de-starac-6.pngJe vous rassure, on a eu le droit à des pleurs inexpliqués qui durent et qui durent... Mais jamais plus d'une heure ou deux. On soupconne des maux de ventre qui pour l'instant cessent avec des caresses, des mots doux qui rassurent, des chansons, un couché sur le ventre et, en dernier recours, notre petit doigt dans la bouche. Oui car, pour l'instant, nous résistons à la Tototte. ZAM était catégorique et l'ai toujours. Moi je l'étais enceinte :-) mais étais prête à succomber rapidement. Mais quand j'ai vu les copains qui se lèvent 5-6 fois dans la nuit pour remettre en bouche la tétine perdue je suis bien contente de ne pas lui donner cette habitude là.

 

Notre vie a donc changé il y a 20 jours pour notre plus grand bonheur. ZAM s'est senti Papa dès la naissance. Moi j'ai mis quelques jours à réaliser mon rôle de Maman. C'est tout de même un sacré cap ! Aujourd'hui nous sommes épanouis dans ce rôle. Nous nous découvrons de la patience, et débordons d'idées pour rassurer ZOULETTE et faire en sorte que tout se passe bien. Nous adorons notre trio, nous passons des heures à lui parler de ce qui se passe autour de lui. Hier soir il a arrêté de pleurer juste avec nos voix lui expliquant qu'il n'avait aucune raison de pleurer, que tout allait bien... ZAM est persuadé que ZOULETTE a la vue qui s'améliore de jour en jour et qu'il peut être paniqué par les nouvelles choses qu'il voit. Pour ZAM les seules choses qui ne changent pas sont nos voix alors il lui parle de tout, de rien, et lui explique calmement les choses. Et moi je les observe, heureuse qu'il soit mon homme, heureuse qu'il soit mon fils ! J'adore plonger mon regard dans celui de ZOULETTE qui donne l'air de scruter chaque plis de mon visage. Je ne me lasse pas de le dévorer de bisous. De le voir tout calme, comme s'il voyait tout, entendait tout, comprenait tout ! Imaginer des sourires se formant sur sa frimousse. Lui raconter nos journées. Et oui je suis devenue comme toutes ces mères que je critiquais avant : Je suis complètement gaga de mon fils. Et j'assume ! 

 

En y réfléchissant bien certaines choses ont vraiment changé : les journées paraissent bien courtes. A la maison, entre la vie de bébé (couches, biberons, stérilisations, dodo, lessives ...) et notre vie d'adulte (ménage, lessive, papiers administratifs, courses) il ne reste plus beaucoup de temps pour les loisirs (lire un bouquin, la sieste, écrire sur le blog, envoyer des longs emails aux copines...) ! Nous qui étions des lèves tard et des couche-tôt le rythme est certes différent. Mais bon on s'habitue, on s'organise, on s'adapte et on le vit bien ! Je me promets quand même d'essayer de prendre plus de temps pour mon blog et mes passions. Challenge en place...

 

Ca gazouille à la maison du bonheur ...

 

Repost 0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 23:33

Une semaine et deux jours viennent de s'écouler sans que je m'en rende vraiment compte. C'est donc vrai qu'avec l'arrivée de bébé nous perdons toute notion de temps. Après plusieurs semaines d'impatience, notre ZOULETTE est finalement arrivée le jour où on s'y attendait le moins. A J+4 du terme, le mardi, je venais d'accepter enfin que ce bébé d'amour ne viendrait pas seul et serait déclencher par le gygy le Jeudi suivant. Mes parents étaient arrivés depuis 3 jours à la maison, et tout le monde était finalement ravi de partager ces derniers instants de grossesse.

 

Capture-d-ecran-2012-04-19-a-02.02.53.pngLe Mardi en me réveillant je fais à peine attention aux nouvelles douleurs de la nuit et aux légères contractions de plus en plus nombreuses. ZAM part au travail, moins préoccupé que ces derniers jours, et nous décidons avec mes parents d'aller nous balader dans la City. Et oui c'est leur première fois chez nous sur notre île, il est temps de visiter un peu ! Dans la matinée, ZAM s'entretient comme prévu avec le gygy pour faire un point vu que je suis après terme. ZAM lui énumère mes nouveaux symptômes, juste à titre d'information, mais le gygy étant disponible à la maternité demande à me voir, juste pour un check ! Au téléphone, j'explique à ZAM que cela ne m'arrange pas du tout, je vais bien, et je suis en promenade avec mes parents. Aucune raison de s'inquiéter. Mais mon ZAM insiste, alors je l'écoute et le voilà qui quitte le bureau pour m'emmener à l'hôpital.

 

La prise en charge est rapide, la mide-wife m'installe pour le monitoring, mon tout premier ! Il est 14h, elle me propose un lunch que j'accepte volontiers. L'ambiance est sereine, nous rigolons de la situation, écoutons avec amour les battements de coeur de notre enfant, observons la courbe des contractions sans trop comprendre. Je me sens bien. Pas de douleurs particulières. Après 30min, le gygy vient lire les résultats et là tout s'accélère…

 

En effet, mes contractions sont régulières toutes les 10 minutes. Et progressives. Le col est ouvert à 3 et mou. Une chose est sûre je ne rentrerai pas à la maison ! Le monde s'arrête à ce moment précis, pour venir se centraliser sur cette chambre de travail, autour de mon lit, des yeux de mon homme et des paroles du docteur. Le travail est bel et bien commencé. Il faut être patient, mais bébé devrait bientôt arriver. Ma première pensée est pour ma valise, prête depuis 1 mois, restée à la maison ! :-) ZAM propose d'aller la chercher après l'arrivée du bébé, la mide-wife lui suggère d'y aller maintenant ! Il n'est parti que 45 minutes, tout juste le temps pour sentir de nouvelles douleurs, des vraies ! Il est 15h30.

 

Comme si j'attendais que le médecin me le confirme pour accepter ce travail en cours ! A son retour, il me trouve changée, il peine pour moi, ne sait plus trop quoi me dire ou faire ! Je fais encore ma "maligne" en exposant à la mide-wife mon plan d'accouchement : "Tout ce qu'il y a de plus naturel ! Oui oui la douche chaude, la boule, la marche, les étirements-massages me conviennent. On verra plus tard pour le gaz hilarant. Et la péridurale est vraiment une option de secours." Elle sourit. Je comprendrais plus tard pourquoi ! Les contractions s'enchainent. Se rapprochent. Je tiens de moins en moins debout. ZAM est un vrai soutien. Il trouve les mots. Me réconforte. Je ne sais pas comment, mais rend la douleur moins forte par moment. Entre deux, je reprends mes esprits, fait rire mon ZAM par mes blagues, c'est un doux souvenir à deux. Au bout d'une heure, la douleur est tout de même moins supportable. Les contractions se rapprochent de trop pour permettre l'humour ! Je réclame auprès de la dame en blouse un anti douleur. Le reste c'est bien beau sur le papier, mais en vrai ça n'aide pas beaucoup… Elle me propose le gaz hilarant. Elle a à peine le temps d'installer le matériel que je lui choppe le tuyau pour me doper. Ouhhhhhhhhhhhh. C'est bon ça !!!!!!!!!!

 

Après deux bouffées, mon esprit s'évade dans un monde parralèle. Je me sens comme du coton. Les contractions restent cependant douloureuses mais entre deux je suis sur un petit nuage. Je vois ZAM rigoler de mon état. La mide-wife sourit de mes reflexions. Mon anglais n'a jamais été aussi bon pour exprimer ce que je ressens. Je fais rire tout le monde et je souris ! 

 

Cette béatitude ne durera pas non plus éternellement. Même si j'ai l'air de beaucoup apprécier les effets du gaz hilarant, je souffre ! A 19 heures cela en est trop pour moi, je chope le bras de mon ZAM et lui dit : "Péridurale ! Je la veux ! Maintenant !  Demande leur ! On est plus au moyen-âge! Pourquoi souffrir autant?" C'est donc pour ça que la mide-wife rigolait quand je parlais d'un accouchement naturel. Je n'ai pas du être la première à lui faire le coup ! L'anesthésiste arrive. Je n'écoute même pas ses recommandations, ses statistiques me prévenant du risque d'échec, mais qu'il me pique bon sang ! Heureusement ZAM est là. Il assure grave ! Merci mon chéri. Mon super-héros. Après 30-40 minutes d'attente le nuage m'entoure de nouveau. Je sens une pression régulière dans mon dos. Mes pensées s'échappent dans tous les sens. Je pense au dernier film que j'ai vu. Je pense aux copines. J'imagine ce bébé. Je répète sans cesse à ZAM que je l'aime. Plus aucune douleur. C'est le bonheur ! 

 

Capture-d-ecran-2012-04-19-a-02.03.37.pngLe gygy arrive tel un inspecteur des travaux (presque) finis. Pour lui tout se passe bien. Il est surpris de mon sourire et de mon bien être. Et non je ne sens pas mes contractions toutes les deux minutes ! Et non je n'ai pas mal ! Il est environ 19h45, il propose d'attendre une heure avant de faire sortir le bébé ! A 21 heures on commence donc le travail d'équipe. Heureusement que la mide-wife est là pour m'indiquer les contractions car je ne ressens rien. Juste "je pousse" à la demande ! Non pas sans mal, le gygy finira par utiliser les grandes spatules car la tête de bébé est légèrement de côté. Puis à 21h59 c'est le grand soulagement. Je le vois. Je l'entends. Je le sens. Il me regarde. Quel bonheur ! C'est mon fils ! Notre fils ! Je pleure. ZAM aussi ! C'est donc ça ce fameux sentiment d'avoir bébé sur le ventre pour la première fois ! Le temps s'arrête. Ils l'emmènent pour le nettoyer, la pesée... ZAM le suit partout ! Je suis zen, si zen... Je ne vois même plus le doc qui s'occupe de moi ! ZOULETTE revient avec ZAM qui a un sourire à me faire retomber amoureuse. C'est le moment peau contre peau. Calin maman-bébé. Mon bébé. Je lui parle. Il écoute. Je nous présente. Lui raconte son histoire. Voilà 9 mois que je l'attendais. Quelques semaines que je perdais patience.

 

Mais quelle récompense : ZOULETTE est né, il est notre fils, je suis Maman, nous sommes parents.

Et tellement heureux. Une nouvelle vie commence. Elle me plait déjà, nous sommes trois ! 

Repost 0

Facebook---Mademoiselle-Maman-copie-2.png Hellocoton---Mademoiselle-Maman-copie-2.png Twitter---Mademoiselle-Maman.png

Le-Blog---Mademoiselle-Maman.png Les-conseils---Mademoiselle-Maman.png

Coup-de-coeur---Mademoiselle-Maman.png Monsieur-Papa---Mademoiselle-Maman.png

 

Melle-Mam---Mademoiselle-Maman.png

 

Mademoiselle-Maman-2013-copie-1.pngA Propos : Zaz + Zam = Zoulette (né en Avril 2012)  et Zébulon (né en Février 2015) Quelle est la recette du bonheur? Les coups de gueule d'une jeune maman? Les joies et les peines d'une famille expatriée en Australie ! Notre quotidien de jeunes parents...

Les réponses aux questions que l'on se pose toutes (enfin moi je me les suis posées hein...)! Je m'appelle ZAZ, j'ai 30 ans. Je suis folle amoureuse (et il me le rend bien!) de ZAM depuis bientôt 8 ans. Nous sommes les parents de Zoulette et Zébulon, deux p'tits gars adorables et déjà plein de malice. Mademoiselle est devenue Maman : découvrez mon histoire et mon quotidien !

 

Retour à la page d'accueil

 

Me contacter : zazdaustralie@hotmail.com 

 

 

Articles-recents---Mademoiselle-Maman.png

Categories---Mademoiselle-Maman.png

 Newsletter---Mademoiselle-Maman.png

Pour suivre l'actualité du blog en direct...

Blogroll---Mademoiselle-Maman.png

 

- Marjolaine de Mamour Blogue

- La Prune Blogueuse

- Sous une étoile

- La Reine de l'Iode

- Fanala dans BB en route

- Marjolie Maman

- Sophia, expatriée en Asie "30 ans une vie nouvelle"

- Chez Vany

- La mare au canard de la Mère Cane

- Joyeux Bordel au fond du Jardin

- BlaBla et cie de Sophie

- Papa Blogueur

- Maman Café Addict

- La Vie rêvée de Maman

- Chroniques d'une Maman

- Lady Butterfly

- Anaïs et sa petite vie

- Hélène Citrouille

- Adventure Mom 13

- Les sorcières au clair d'étoile

- Ma vie en couleurs

- Baby meets the world

- La mère flémarde

- 1 boîte 2 bonheur

- Read my mind

- Kiff mes secrets de canon

- Petite fleur de cerisier

- Maman est occupée

- My Baby Girl Blog

- La mélodie des jours

- BBBs Mum

 

 

 

A-droite-a-gauche---Mademoiselle-Maman.png

 

 

Mes illustrations plaisent. Mes illustrations se baladent à droite à gauche sur les blog des copines !

Retrouvez ici tous les articles illustrés par ©Mademoiselle Maman ! 

 

 

- Bannière et Avatar chez Mamour Blogue

 

- Bannière et Avatar pour les 3 ans de blog de Lady Butterfly

 

-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

 

- "J'ai toujours pas de rideaux", chez Blabla et cie

 

- "Avant j'étais une femme normale, mais ça c'était avant!", chez Maman Bavarde

 

- "Alors? Débordée?", chez Mamour Blogue

 

- "Tu peux pas compatir, t'as pas d'autres enfants", chez Truffi.net

 

- "Off", chez Rachel Passions

 

- "Inventaire à la Prévert", chez Véro Vire au Vert

 

- "Le Terrible two est arrivé!", chez Blabla et cie

 

- "Vivre dans un tourbillon", chez Mama Twins

 

- "Allo la Dass", chez Vive les pestes

 

- "Ma dépression post-partum", chez Les Blablas de Lili

 

- "Elle est plus forte que moi", chez Mon Incroyable Vie de Maman

 

- "Aujourd"hui j'aurai du reprendre le travail" chez Mama Twins

 

- "Bébé qui pleure = couple en péril", chez Les Blablas de Lili