Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 04:19

Calin-de-Bebe---Mademoiselle-Maman.png Ok j'avoue, je suis fautive, accusez-moi, je le reconnais : JE SUIS JALOUSE. Depuis quelques temps je l'ai ressentie pour son doudou qui passe la nuit avec lui, pour son plaid avec qui il fait "nin-nin", pour mon coussin à fleurs qu'il affectionne tant !!! Mon fils me fait des sourires, mon fils se marre dès que je lui parle, il lui arrive même de rigoler... mais mon fils ne tient pas en place dans mes bras. Ne s'endort jamais tout contre moi, préfère la tranquilité de son lit ! MON FILS NE FAIT PAS DE CALIN !!! Les câlins que nous avons sont des moments volés sans qu'il ne s'en apperçoive. Le mot câlin c'est moi qui l'attribuait car ça m'allait bien ainsi, pauv' mèr' frustrée que j'étais. 

 

Ce manque de câlin était mon unique frustration depuis la naissance de ZOULETTE. Je vous vois venir : "Mais il est petit c'est normal!", "Soit patiente..." "Bla bla bla..." Evidemment je ne sais pas quand les bébés sont en mesure de comprendre ce geste, d'éprouver des sentiments et de câliner... Mais il est vrai que quand je m'imaginais jeune Maman avec un tout-petit-bébé, j'imaginais toujours les câlins échangés. Mais en fait que dal ! Y'en avait pas. Certes il y a eu des moments peau contre peau. Il y a eu quelques minutes (ou quelques secondes!!!) où ZOULETTE acceptait de rester contre moi. Mes premiers échanges tout doux avec mon trésor, ont lieu depuis quelques semaines, lors de ces réveils matinaux (nos fameux matins câlins!!!), bien reposés et prêt pour une nouvelle journée. Mais là encore, le câlin durait le temps qu'il se réveille et une fois réveillé, le ventre criait famine et il réclamait son petit-déjeuner.

 

 

Bref, une frustration objective ou non. Compréhensive ou non. Peut-importe les Mamans sont pleines de frustrations qu'il ne faut pas négliger. D'une nature zen et optimiste, je trouvais toujours des raisons valables à mon tout-petit-bébé pour ne pas faire de câlin et me disait que demain serait un autre jour. En effet, depuis notre retour de la maternité, nous étions tellement focalisés sur le bon rythme à donner à ce bébé, les mauvais habitudes à éviter, l'importance de s'endormir seul sans être bercé, dans son lit sans notre présence, nous n'avons ni été pour l'allaitement ou le co-dodo... C'était donc de notre faute. Il faut savoir ce que l'on veut. Quelque part nous ne lui avions pas donner cette habitude excessive d'être dans nos bras. Le résultat est aujourd'hui positif quand nous voyons notre fils qui sait jouer seul, rigole en se parlant dans le miroir, qui dort merveilleusement bien, qui a l'air si heureux et nous aussi tellement notre vie ne nous semble pas tant chamboulée. Positif oui mais où sont mes câlins ????

 

 

Donc j'apprenais à vivre avec cette frustration tout en patientant... et mes efforts ont payé ! Ce matin ! Hourra ! Sans que je m'y attende, sans que je le provoque... Après le biberon du matin tout contre moi, je m'attendais à ce que ZOULETTE souhaite, comme chaque matin, se redresser, jouer, ne pas rester en place. Et non ! Après le biberon mon bébé m'a regardé du coin de l'oeil, m'a sourit, et s'est délicatement posé sur le ventre, sur ma poitrine, la tête de côté. Je sentais ses deux petits bras balants de chaque côté qui effleuraient ma peau. Je pourrais appeler cela une caresse mais était-ce vraiment voulu? Peu importe c'était là. J'ai alors caresser mon bébé sur la tête, sur les joues et il s'est mis à sourire et soupirer. Il avait l'air si heureux. J'en avais les larmes aux yeux. Je voulais lui parler mais je ne savais pas par où commencer. Alors j'ai laissé le silence s'installer, afin d'apprécier ce doux moment avec mon bébé. Les secondes se sont écoulées. Puis les minutes. Une bonne vingtaine je dirais. Nous serions bien restés ainsi toute la journée, mais je savais que je devais lui faire sa toilette et l'habiller avant qu'il ne réclame la sieste du matin (on est si vite rattraper par la routine :-)) Ce matin, je suis fière de réaliser que ZOULETTE m'a fait son tout premier câlin. Un vrai moment plein de tendresse qu'il a choisit, qu'il a voulu, que nous avons aimé ! 

 

Il y a des moments comme ça, qui au fur et à mesure des mois, vous font réaliser que vous êtes Maman. Ce matin je l'ai réalisé une nouvelle fois, j'ai observé ce petit-être qui est entré dans nos vies et qui illumine notre quotidien. Notre vie nous semble peu chamboulée et pourtant elle n'est vraiment pas la même depuis son arrivée. Nous l'aimons si fort... et aujourd'hui je crois qu'il commence à nous montre combien il nous aime en retour... Et c'est là la plus belle récompense de ces derniers mois, de toute cette attention, de ces moments de doutes. 

 

 

Et vous, souvenez-vous du premier câlin ? 

Ou bien, comment l'imaginez-vous? 

 

 

 

Crédit Illustration : Mademoiselle Maman

 (Mon premier dessin en "numérique". J'aimerai votre avis. Je suis mitigée. Vous aimez? Vous préférez? Ou vous étiez plus pour le crayon de coloriage? Ca faisait un moment que je voulais essayer, et j'ai reçu un commentaire hier plein de belles paroles mais qui m'ecourageait à essayer le numérique. C'est chose faite. Je continue ou je reviens à l'ancienne version ?)

Repost 0
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 02:46

Aujourd'hui est une journée importante, aujourd'hui j'ai déposé ZOULETTE à la crèche pour sa première journée. J'ai passé le week-end à préparer ses affaires, mettre des étiquettes à son nom un peu partout, écrire sa routine et ses habitudes, réfléchis à comment cette journée allait pouvoir se passer si loin (c'est relatif, 15 min à pied) de la maison. J'en ai rêvé toute la nuit, imaginant un ZOULETTE perdu, un ZOULETTE pleurant, un ZOULETTE refusant tout de la part de la gentille dame. Finalement, malgré une boule dans le ventre comme un jour de rentrée scolaire (ça y ressemble un peu non?) je me suis réveillée ce matin sereine, heureuse de vivre cette nouvelle expérience, confiante dans le déroulement de cette journée si importante.

 

A-la-creche---Mademoiselle-Maman.png

 

 

Comme chaque matin, ZOULETTE s'est réveillé tout souriant, tout reposé. Tout en le calinant, je lui explique pour la Nième fois comment la journée va se passer. Je suis forte, je me veux rassurante, pour qu'il sente que de mon côté tout va pour le mieux et ainsi pour lui tout sera parfait. Il a peut-être même eu le droit à un surplus de câlins et de bisous ce matin, comme ça, tout naturellement, sans que je m'en apperçoive réellement. 

 

Sur le chemin de la crèche mon coeur s'est serré, les quatre derniers mois ont défilé, les larmes sont montés mais n'ont pas coulé, que le temps passe vite ! Un jour je me suis imaginée devenir Maman, et voilà qu'aujourd'hui déjà je le dépose en garderie ! Cette balade poussette matinale a rendu mon ZOULETTE tout joueur, tout rieur, plein de malice. Comme s'il voulait me dire "Ne t'inquiètes pas Maman tout va bien se passer!". Dans les derniers mètres j'avoue avoir cherché des excuses pour faire demi-tour, pour rentrer à la maison, ou pour s'échapper quelques heures juste lui et moi. Mais je me suis résignée. Je suis forte. Et une Maman forte doit faire face à toutes situations. Alors c'est toujours avec cette boule dans le ventre que j'ai poussé la porte d'entrée, et que j'ai lentement remonté le couloir jusqu'à la Nurserie.

 

Je me suis posée la question, avant d'arriver, quel comportement adopter ? La Maman possessive qui câline, embrasse son fils et qui pleure en partant ? La Maman désabusée qui rigole de tout, le pose, jète le sac à langer et s'en va la tête haute ? La Maman perdue qui perd ses mots et ne sait pas par où commencer ? Finalement, une fois arrivée j'ai été moi-même, une Maman confiante, qui ne veut pas trop montrer sa peine, qui sourit, organise le casier, range toutes les affaires, explique la routine, dépose un bisou sur le front de son bébé avec tous plein de mots d'amour (en Français, que personne ne peut comprendre), lance un "See Ya", et s'en va comme si elle avait fait ça depuis des mois.

 

C'est seulement sur la route du retour, seule, sans poussette à pousser, sans Bébé à qui parler que mon coeur s'est serré de nouveau ! Tout a été trop vite. J'ai oublié de poser la moitié de mes questions. N'ai pas pensé à expliquer quelques habitudes. Et mon Bébé est-ce-que je lui ai dis Aurevoir ? Tout ça a été bien trop vite ! Heureusement que ZAM me rassure par téléphone, même si je comprends au son de sa voix qu'il n'est lui non plus pas indifférent à cette journée si importante. Je rentre à la maison la tête haute mais désoeuvrée, avec une tonne de choses à faire mais sans savoir par où commencer. Il est 11 heures.

 

Une heure plus tard premier check téléphonique. A ma grande surprise ZOULETTE n'a pas dormi ce matin. Des pleurs. Des appels. Il s'est calmé en présence de la nurse. Mais n'est pas tombé dans les bras de Morphée. Alors il a joué et la nurse a décidé d'avancer l'heure du repas au vu de la fatigue de mon Bébé. Le repas est décousu, ZOULETTE est fatigué, il ne veut pas de sa purée. Les nurses n'insistent pas. Il boit son petit biberon. Mais du coup le repas est bien allégé, je l'imagine affamé au goûter. Rapidement il fatigue, il est alors déposé dans le lit où il ne demande pas son reste, Morphée l'a embarqué pour la sieste de l'après-midi (certes un peu plus tôt que d'habitude, mais s'il s'endort à la crèche c'est qu'il se sent bien! - on se rassure comme on peut). A 13h00 j'étais dans les starting block pour aller récupérer mon tout petit Bébé, finalement s'il dort je reste à la maison à ne pas avancer dans mon boulot pour autant ! 


A 15h00 il dort toujours. Mais je me dis qu'il ne va pas tarder à se réveiller avec la faim. Nous devions le laisser jusqu'à 17 heures environ... finalement c'est décidé, vers 15h30 nous irons le chercher. Récupérer notre merveille et lui donner le goûter à la maison. Un goûter familial pour le récompenser de cette journée si importante. Un biberon-câlin dans les bras de Maman s'il ne veut pas de sa compote.

 

Tout n'aura pas été parfait mais nous sommes très fiers de notre Bébé qui vient de passer sa première journée sans Papa ni Maman pour le rassurer. Demain sera un autre jour, l'adaptation va se faire progressivement. Le feed-back de la nurse va être important pour comprendre comment s'est réellement déroulée cette journée loin de la maison.

 

Malgré cette boule dans le ventre qui ne m'a pas quitté, cette journée ne s'est pas si mal passé. Effectivement je n'ai pas fais grand chose de ma to-do-list tellement mon esprit était préoccupé. Mais ZOULETTE et moi avons appris à vivre quelques heures séparés. C'est la première fois depuis ces quatre derniers mois. La première fois que je me promène le long de la rivière sans poussette, juste moi et mes mains dans mes poches. Et j'avoue avoir su apprécier ces quelques instants juste avec moi-même. J'ai un peu travaillé, mais le travail sans mon Bébé qui gazouille à mes côtés ça fait bizarre, faut s'y habituer.

 

Mon Bébé qui n'est déjà presque plus tout à fait un Bébé ! 

 

Et vous la première journée sans Bébé vous vous en souvenez ??? 

 

 

 

Crédit Illustration : Mademoiselle Maman

Repost 0
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 03:49

Je pense que depuis quelques jours je tire la plus grande leçon de mon rôle Maman. Un bébé est I.M.P.R.E.V.I.S.I.B.L.E !!! Une routine ? Bien ! Des repères ? Très bien ! Un rythme saint? Parfait ! Du calme? Tout bon ! Mais vous avez beau essayez d'être la meilleure des Mamans de son univers. Tenter des milliers d'expériences pour ramener la zénitude à la maison ! Inventer mllle et une astuces pour que Bébé aille bien. Y'a des jours avec et des jours sans ! Et c'est déconcertant ! Parfois même décourageant ! Mais c'est comme ça, ça faisait partie du contrat en désirant un bébé (si si regardez dans les petites lignes). Un Bébé a ses bons mais aussi ses mauvais moments.


Maman-fatiguee---Mademoiselle-Maman.pngJe m'explique : Bébé dort à heures régulières. Mange convenablement. Joue en souriant. Fais des câlins tout doux aux mêmes heures. Sourit à la demande. Ses pleurs n'ont plus de secrets pour vous, vous trouvez un stratagème dans la seconde. Vous avez là un Bébé en or, et une rythme parfaitement contrôlé. Oui Mais ! Il y a toujours un Mais ! Il se peut qu'aujourd'hui ne soit pas un jour comme un autre. Et les raisons peuvent être nombreuses. Très nombreuses. Votre entourage peut lui trouver toutes les excuses : Le temps ! Les dents ! Le ventre ! La faim ! L'ennui ! La fatigue ! Bla bla bla...


Il pleure. Il chougne. Il hurle. Il ne veut pas manger. Ne veut plus dormir. Ne veut pas être dans les bras. Refuse le tapis d'éveil. Bref rien ne lui va! Aujourd'hui est une journée sans ! Si vous avez tout essayé ! Lui donner à manger. Le changer. Le coucher. Le laisser pleurer. Le caliner. Le faire jouer. Le balader. Le soigner. Le réconforter. Et bien oubliez ! Prenez votre mal en patience et patientez. Cela durera quelques minutes. Ou quelques heures. Peut-être même quelques jours. Peu importe votre plus grande force est la patience. Savoir mettre le cerveau sur off. (Heureusement qu'à la maison seules les journées peuvent être touchées, et jamais les nuits!!! Je touche du bois. Croise les doigts. Tatonne du singe...)

 

Sa plus grande chance à lui : La faculté de l'oubli. Oui oui cela existe. Voilà des heures que vous serrez les dents. Que vous avez une boule dans le ventre. A la limite de pleurer. Vous haissez le jour où vous avez voulu un Bébé. Vous rêvez de calme et de cocotiers. Et d'un seul coup d'un seul : il arrête de pleurer. Pire ! Il se met à sourire voire même à rire. Et là Bing ! Vous oubliez tout ce qu'il vient de se passer. Et vous l'aimez autant qu'avant ! C'est le plus beau et le plus gentil des bébés.

"Quoi ? Ha bon ? Il a pleuré aujourd'hui ? Me souviens pas !!!!"

 

Quels sont vos instants à vous les plus déconcertants ? 

 

Crédit illustration : Mademoiselle Maman

Repost 0
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 05:12

Mais est ce que quelqu'un nous avait prévenu ? J'ai dû oublier...

C'est pas moi monsieur l'agent ! C'est lui qui me l'a caché sous le tee-shirt. Je dois gérer maintenant!

Quoi toute la vie ? Ouah c'est long la vie !!!

 

On était jeunes, amoureux, insouciants, alors on a décidé de faire un enfant. Ca paraissait beau, ça paraissait facile, ça paraissait  évident !  Quelques mois d'euphorie pour réussir à planter la petite graine, puis quelques mois d'exaltation autour de ce ventre qui s'arrondit, quelques mois de doux rêves sur la nouvelle vie à venir.

 

Puis c'est le Jour J : on pousse, on souffre et on le voit. Cette bouille toute ronde. Ces yeux ouverts vers la vie. Une seconde pour être drogué. Une seconde pour l'aimer !  Mais est ce quelqu'un nous a bien dit que ce plaisir là il est pour la vie ? Qu'un plaisir peut se transformer en épreuves ? Des challenges plus ou moins difficiles à relever. Avoir un bébé est bien le plus beau pacte qu'un couple puisse se faire. Avoir un bébé ça ne se renie pas. Ca ne s'annule pas. Ca ne s'oublie pas un matin difficile. Ca ne se reporte pas au lendemain. Avoir un bébé c'est une expérience quotidienne, une attention particulière, des responsabilités énormes, toute sa vie repose sur nos épaules, impossible de revenir en arrière : ON A PRIS PERPETE !


J-ai-pris-perpete---Mademoiselle-Maman.pngDevenir parents est la plus belle expérience au monde. Mais préparons-nous, ou ayons une toute petite idée de ce qui nous attend ! Les coups de moins bien ne sont pas permis. Chaque jour il faut être au meilleur de sa forme. Car dans tous les cas ce bébé a besoin d'attention, d'amour, mais aussi d'être nourri, changé, lavé, couché. Quand Bébé ne va pas bien il faut gérer. Quand Bébé pleure il faut comprendre et solutionner. Quand Bébé dort (il faut dormir) ou assurer tout ce qu'on ne peut pas faire avec lui. Et s'il ne dort pas il faut tout de même assurer les tâches du quotidien. 

 

Chaque soir, à chaque couché on se croit libéré. Mais la libération est de courte durée. Le lendemain l'histoire recommence. Et c'est ainsi chaque jour. Et ça le sera pour le reste de notre vie ! 

 

On est parent aujourd'hui, mais on est aussi parents demain, et pour les 100 prochaines années qui arrivent (oui oui je suis la nouvelle Jeanne Calment !). C'est terminé l'ignorance, l'adolescence tout cela est bien derrière nous, on ne peut pas y retourner. Bébé a aujourd'hui besoin de nous pour manger et dormir, puis il aura besoin de nous pour son éveil. A 8 ans il faudra l'aider pour ses devoirs. A 13 ans faudra gérer l'adolescence (ouh la la ça fait peur). Puis à 15 ans préparez-vous à parler d'amour. A 18 ans il faudra hurler pour qu'il étudie et obtienne son bac. Et évitez de ressembler à nos propres parents. Ensuite nous devrons oeuvrer (et payer) pour ses études supérieures. A 20 ans surveiller (de loin discrètement) ses sorties, ses fréquentations, ses habitudes (oui ben il ne me l'a fera pas, je me souviens bien de mes 20 ans moi !!!). Puis à 25 ans il nous annoncera qu'il se marie et qu'il a besoin de notre porte monnaie. A moins que ce soit pour assurer un prêt immobilier. Et les petits-enfants arriveront, nous deviendrons grand-parents avec toutes les (nouvelles) responsabilités. A 35 ans il divorcera et retournera chez vous. Il aura sa crise de la quarantaine. Et quand lui même aura des grands-enfants, peut-être qu'il retrouvera un peu de sérénité et nous aussi par la même occasion.

 

Donc c'est certain, nous sommes parents à vie. Je noircie le tableau car c'est plus rigolo. Les bons moments seront tout aussi nombreux. Dans tous les cas ça ne change pas la donne : parents on restera ! A gérer ses tracas, son bien-être, son confort, sa réussite, son bonheur.

 

Alors certes on a pris perpète, mais la vie de la condamnée peut-êtreappréciée : voyons d'avantage les bons côtés pour savourer ce délicieux instant de devenir parents. Etre optimiste dans les moments difficiles en se disant que demain sera un autre jour. Rêver à tous les merveilleux moments que Bébé nous offrira. Se donner du courage à deux pour les années à venir. Perpète n'est pas que négatif, il y a tant de positif dans cette histoire de devenir parents... oui mais perpète quand même ! C'est long ! 

Lui n'a pas demandé à tomber entre nos mains ? Serons-nous à la hauteur ? Je suis condamnée à vie, mais je suis une condamnée heureuse, radieuse et épanouie. Alors pour la vie, nous t'assumons notre Bébé et nous essayerons de t'offrir le meilleur... A VIE !

Et toi ta perpète tu l'imagines comment ? 

 

 

Crédit Illustration : Mademoiselle Maman

Repost 0
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 01:45

Calin-du-matin-Bebe-et-Maman---Mademoiselle-Maman.pngTous les jours c'est le même rituel, le réveil sonne et nos yeux peinent à s'ouvrir. Il est toujours trop tôt pour commencer la journée. Nous n'en n'avons jamais assez de dormir, jamais assez de nous reposer. Difficilement on s'étire, maladroitement on se redresse, fatalement on pose le pied au sol, non-habilement on se met debout et la journée peut alors commencer. Une douche bien chaude. Un café bien serré. Un petit-déjeuner en amoureux. Des enlacements, des mots d'amour, des baisers, on se souhaite une bonne journée et le travailleur part travailler. J'ai toujours quelques temps devant moi pour ranger, lessiver, nettoyer, m'habiller, me coiffer, consulter mon courrier, sur le net surfer, un peu travailler ...

 

Puis l'horloge indique le réveil du roi. Quelques gazouillements pour commencer. Puis quelques rires. Et des mots qui lui appartiennent encore. Tout plein de petits sons à travers la porte fermée. C'est le moment pour moi d'ouvrir doucement la porte de sa chambre, de l'apercevoir encore emmitouflé et ensommeillé. Chaque matin le même rituel, un bonjour au dessus du lit, quelques mots doux, des questions sur cette tendre nuit... Puis j'allume la boite à musique, la musique si douce qui doucement le reveillera. Doucement il s'étirera. J'ouvre les rideaux pour laisser la lumière du jour pénétrer la chambre et indiquer que c'est bel et bien le début d'une nouvelle journée. 

 

Le petit ange met toujours quelques instants à ouvrir grand ses yeux, à reconnaître Maman qui vient le lever... quelques instants avant le début des sourires. Un regard heureux, un regard rieur. Un petit corps qui s'agite, des petits bras qui se lèvent de plus en plus comme pour vouloir dire "Prend moi Maman, emporte moi avec toi!". On discute tous les deux, on se sourit, je lui dis combien je l'aime pour qu'un jour il puisse me le dire aussi.

 

Notre petit roi est alors bien réveillé. Réagit quand je lui parle de petit-déjeuner. Alors je le porte, le prend dans mes bras, et sa tête se pose délicatement sur moi. Avant il ne faisait pas ça mais maintenant il fait des câlins. Ses petites menottes parcourent mon visage. On se regarde. On se dévisage. On se sourit. On rit. Le câlin dure un peu plus longtemps chaque matin. Un moment à nous, qui permet d'oublier les doutes de la veille et qui crée de nouvelles certitudes sur l'instant. Un moment parfois silencieux, parfois bavard. Un moment qui me fait dire chaque matin "Je suis Maman". Un moment où je ne me lasse de l'embrasser. Un moment que le Papa s'empresse de savourer en fin de semaine ! 

 

La nuit est terminée et ensemble on va vraiment pouvoir commencer cette nouvelle journée. Grâce à ces instants câlins qui se prolongeront pendant le biberon, mes journées sont merveilleuses, elles sont si délicieuses. Un peu plus chaque jour. Un peu plus chaque matinMerci mon Bébé pour ces matins câlins ! 

 

Quel est votre moment préféré de la journée avec Bébé ? 

 

 

Crédit Illustration : Mademoiselle Maman

Repost 0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 04:11

Maman je pensais le devenir quand il s'est installé en moi

Puis quand il s'est développé de mois en mois

Finalement ce sera quand il pointera le bout de son nez

Ou bien pendant ce premier calin que nous avons partagé

 

Maman je le deviens chaque jour

Quand je le vois dormir, manger, sourire, ô mon amour

Quand je dois le comprendre, l'observer ou l'écouter

Pendant tous ces longs moments à l'admirer

 

Maman... je me suis imaginée

Maman... je suis transformée

Après 3 mois je pensais avoir assez partagé

Pour affirmer que Maman j'étais

 

Et puis il y a eu ce laps de tempsEclat-de-rire-bebe---Melle-Mam.png

Lui et moi nous distrayant

Moi qui rigolait, lui qui souriait

Et d'un seul coup tout a basculé

 

Son regard et son expression ont changé

Il m'a dévisagé

Et a éclaté de rire

Quel bonheur, quel plaisir

 

Evidemment j'ai pleuré

Je l'ai embrassé, je l'ai félicité

A ce moment je me suis sentie fière

De lui qui n'était qu'un bébé hier

 

A cet instant notre lien a changé

Il s'est renforcé, il s'est resserré

Certes voilà presque un an que je le devenais

Mais aujourd'hui c'est une réalité

 

Je suis Maman et je le resterai

Mon fils, c'est à vie que je vais l'aimer et l'accompagner

Merci pour cet éclat de rire

Merci de faire de ma vie, de notre vie, un véritable plaisir

 

 

Et vous quand êtes-vous devenue "Maman" ?

 

 

Crédit Illustration : Mademoiselle Maman

Repost 0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 04:53

... il a trouvé son POUCE ! Et il a l'air si heureux comme ça ! C'est un bonheur de l'observer discrètement. ZOULETTE a commencé à sucer son pouce dans mon ventre. Nous l'avions pris en flagrant délit lors de la seconde échographie. A la naissance, le premier jour a la maternité, il nous a prouvé qu'il savait très bien ce qu'il faisait car rapidement il l'a retrouvé. Un moyen de se rassurer, de se calmer ou de trouver le sommeil, diront certains spécialistes. Notre fils est nourri au biberon, et nous avons résisté (Youhouuuuuu!) à la totote ! Peut-être des raisons expliquant sa recherche de téter, son besoin de succion par lui-même.

Capture-d-ecran-2012-06-27-a-06.18.30.png

Mais ZOULETTE est un bébé nerveux, impatient, il a été rapidement impossible pour lui de coordonner ses mouvement trop brusques et de retrouver seul son pouce à lui. Pourtant il parait que le nourrisson a un besoin inné, instinctif, de sucer ... Alors nous avons usé de notre petit doigt, quelquefois, pour à notre manière le rassurer, le calmer ou l'aider à trouver le sommeil. Mais quitte à ne pas avoir de totote, nous ne voyons pas l'interet de passer notre temps avec notre doigt dans sa bouche. Ca le rend dépendant. Et ca nous rend inutile à faire toute autre chose. Ok c'est un besoin, mais il faut qu'il réponde à ce besoin seul ! Alors on a décidé de le laisser se débrouiller. (Bouuuuh parents indignes !!!) Voilà des jours qu'on voit nos efforts (et notre patience) payer doucement. Après des jours de pleurs, enfin surtout de plaintes,, des heures à l'entendre geindre, à s'énerver après cette main qui ne veut pas s'approcher, ce pouce qui ne veut pas se laisser faire, ZOULETTE retrouve enfin son pouve de manière systématique. A la demande. A SA demande !!! 

!!! ALLELUIA !!!


Donc ZOULETTE ne pleure (quasiment) plus. On ne l'entend (presque) plus de la journée. Il est trop mignon à voir.

Il a faim? Il suce son pouce ! Il est fatigué ? Il suce son pouce ! Il est énervé ? Il suce son pouce ! Il joue ? Il suce son pouce ! Il s'impatiente ? Il suce son pouce ! Il a froid ? Il suce son pouce ! Il a chaud ? Il suce son pouce ! 

Bonheur des parents ! 

Ha non... ZOULETTE pleure encore parfois... Ca serait mentir de dire le contraire... 

QUAND IL PERD SON POUCE !!!

Il hurle même ! pendant les 5 secondes nécessaires à le retrouver.

 

Capture-d-ecran-2012-06-27-a-06.26.48.png

 

Repost 0
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 05:06

DSC03890.JPGQui ose dire que devenir Maman ce n'est pas si crevant ? Ce n'est pas tant un grand changement ? Etre Maman c'est facile ? Pour répondre à toutes ces copines-qui-savent-tout-alors-qu'elles-sont-célibataires. Pour que les hommes qui n'aident pas leur femme réalisent les choses. Pour toutes les personnes qui critiquent nos façons de faire. Et puis pour nous parceque ça fait du bien de se le dire.

 

Pendant que dans la semaine vous n'avez que vous à gérer, les mamans sont des wonderwomen parceque en 1 semaine :

 

- Je porte ZOULETTE environ 140 fois (mais voilà d'où viennent mes nouveaux muscles!!!)

 - Je lui prépare 28 biberons, que je lui donne, ce qui fait minimum 28 rots à gérer (oui minimum ;-))

- Je lave, rince et stérilise les biberons 196 fois (Waouhhh)

- Je lui change la couche 28 fois (quand il n'y a pas de loupés entre deux...)

- Je l'habille/ le déshabille puis l'habille de nouveau environ 28 fois (je devrais le laisser en pyjama c'est vrai!)

 - Je donne 7 bains et fais 7 toilettes du matin (et si je ne le lavais que tous les 3 jours?)

- Je gère 21 siestes qui doivent se passer correctement

- Je joue avec lui sur le tapis d'éveil une moyenne de 14 fois (à qui raison de 30-40 min à chaque fois.... ouhhhhh)

 - Je le mets dans la poussette environ 42 fois (à titre indicatif car ça peut évoluer selon les activités)

- Je le retire de la poussette 42 fois (ben oui les muscles ne peuvent que gonfler)

- Je l'installe dans la voiture 28 fois

- Je l'enlève de la voiture aussi 28 fois (vaut mieux que les chiffres correspondent...)

- Je plie la poussette et la porte jusqu'au coffre 28 fois

- Je la sort du coffre et la déplie tout autant de fois (je vais bientôt finir comme la craie wonderwoman)

- Je suis à la recherche de Doudou environ 1000000000000 fois dans la semaine

- Je fais environ 2 ou 3 lessives pour lui, qu'il faut étendre, puis plier, repasser et ranger

- Et puis impossible à compter : les chansons chantées, les histoires racontées, les remontrances lui explicant la vie, les aller-retour à sa porte de chambre pour voir s'il dort bien, le temps avec lui dans les bras pour le rassurer ...

 

Capture-d-ecran-2012-06-22-a-07.34.39.pngSi je calcule rapidement, je me rend compte que j'ai environ 3-4 heures pour moi dans la journée, à conditions que ZOULETTE dorme bien pendant la sieste et qu'il soit souriant dans le transat en attendant le prochain biberon. Sinon ces heures peuvent tomber pas loin du zéro. Parceque si c'est la crise faut s'en occuper (même si, maintenant vous le savez, je suis aussi une adepte de "Je te laisse pleurer bébé, c'est pour ton biennnnn!!!!) Mais pendant ces 4 heures, je dois faire ce que toutes les copines sans enfant font aussi :

 

- Préparer les repas et me nourrir 3 fois par jour, soit 21 fois

- M'occuper de la vaisselle

- Prendre 7 douches (j'adorerai parler de bain !!!! mais je ne prends pas le temps. objectif prochain !)

- M'habiller, me coiffer, me maquiller 

- Faire du ménage quotidien. Faire le gros ménage hebdomadaire.

- Faire les courses (avec ZOULETTE donc le mettre dans la poussette, le retirer, le mettre dans la voiture, mettre la poussette dans le coffre etc... )

- Faire 2 ou 3 lessives pour nous, qu'il faut étendre, puis plier, repasser et ranger

- Gérer les papiers administratifs

- Et après tout ça je peux peut-être prendre du vrai temps pour moi : Lire, écrire, dessiner, flâner sur internet, téléphoner, voire les copines, faire un peu de shopping (avec Zoulette dans la poussette). Prochain objectif : réussir à faire une sieste !

 

Bref, cet article n'est pas du tout pour me faire plaindre. Car j'adoooore mon rôle de maman. Je m'épanouie vraiment dans celui-ci. Pour l'instant en tout cas. C'est juste une super-méga-précise-militaire organisation !!! Mais c'est pour faire comprendre à certains, qu'être maman c'est chouette, mais que nous avons aussi le droit d'être fatiguée. Sans en abuser, nous avons aussi le droit de nous plaindre. Car la journée de 24 heures ne se rallongent pas, et pourtant nous n'avons plus que nous à nous occuper. Nous avons la douce responsabilité d'un petit être complètement dépendant de nous.

 

Capture-d-ecran-2012-06-22-a-07.34.28.pngEt j'ai de la chance (on va le savoir !!!) car ZOULETTE fait ses nuits depuis plus d'un mois, je ne me lève pas la nuit, il est plutôt cool dans la journée, passe des heures à gazouiller seul dans son coin (sauf de 18h à 19h ça aussi on va le savoir!), à 20 heures il est couché et dort à poings fermés, et surtout j'ai un ZAM en or qui prend le relais dès son retour du boulot et le week-end, qui me comprend et me soutient.

 

Alors je dédicace cet article aux mamans qui sont encore plus wonderwoman que moi : celles qui ont des bébés difficiles, celles qui ne dorment pas beaucoup la nuit, celles qui ont des bébés malades, celles qui ont eu des jumeaux, des triplés (oh oui je vous tire mon chapeau mesdames!), celles qui n'en sont pas à leur premier et qui en gère 2-3-4 voire plus !!! Aux mamans qui n'ont pas de super-papa à la maison pour les aider, et qui gèrent 24/24 7/7 toute seule ! Dédicace toute particulière à ma copine La Girafe et son Girafon avec qui cela n'a pas toujours été rose ! (<3)

 

Cet article est pour toutes les mamans,

(Qui parfois se justifient. Qui parfois culapbilisent. Qui parfois font face aux mauvaises remarques des ignorants)

juste parceque ça fait du bien de se dire qu'être maman certes c'est chouette, certes on adore ça. Mais ce n'est pas tous les jours faciles et jamais reposant. Donc oui mesdames, disons le nous avec toute modestie, les wonderwoman des couches culottes c'est NOUS (les muscles et les gros lolos en moins que la vraie!)

 

Repost 0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 05:10

Alors oui il est vrai que ZOULETTE est adorable. C'est un ange. Oui nous avons de la chance. Oui c'est bon je sais tout ça. Bla bla bla... Il mange bien. Va bien. Pousse bien. Dort bien (oh oui qu'est ce qu'il dort LA NUIT! - je sais que j'ai de la chance les copines me le rabachent tout le temps) Mais la journée j'oublie qu'il n'a que 2 mois tellement il tchache, tellement il gesticule, tellement il faut l'occuper pour avoir la paix. Ben oui car il dort la nuit. Alors pas la journée (sauf quand je le laisse pleurer dans son lit, il finit par s'endormir de fatigue. BOuuuuuuuuuuuh mauvaise mère!)

 

J'adore courir partout donc jusque là ZOULETTE et moi on s'entend bien. Mais bon j'aime bien être chez moi aussi hein... C'est pas mal à la maison aussi ! Et c'est en fin de journée que ZOULETTE choisit pour faire sa crise. Elle devient presque quotidienne. Cette heure de pleurs, que dis-je? Cette heure d'hurlements inconsolables ! Il parait que bébé a besoin de défoulement. Qu'il se défoule alors... Oui ben ok pour 10 minutes mais 1 heure non merci, j'en ai marre de dévorer la boite de doliprane après tellement ma tête siffle...  J'ai de la chance (décidément...) le bain et le bib' du soir ont raison de lui jusqu'au lendemain matin.

 

Mais pour qui me prendrait-on si je le laissais barboter 1 heure dans la bain (qu'il en aurait la peau toute frippée) et si j'enchainais avec un bib' et un dodo à 18 heures? Mdr Alors ben non il a fallu trouver une autre solution.

 

Au début c'était rigolo. ZOULETTE adore les massages. Alors je m'amusais à lui masser les pieds. Mais maintenant je dois aussi faire du bruit pour le calmer. Alors je me transforme en bouddha, les yeux fermés, en tailleur en jouant de

Ahummmmmmmmmmmmm... Ahummmmmmmmmmmmm... Ahummmmmmmmmmm. 

C'est radical. Les sourires reviennent ainsi que le calme. Il commence même à tirer la langue du genre "je t'ai bien eu hein..." Evidemment impossible d'arrêter sinon les pleurs reviennent. Alors c'est ma vie de femme qui s'arrête chaque jour entre 18 heures et 19 heures (heure du bain) pour faire une pose ZEN à la maison. Pour son plaisir à lui et rien qu'à lui (ben oui j'ai autre chose à faire moi! En plus ça le don de m'agacer plus que de me calmer) !!!

 

Capture-d-ecran-2012-06-20-a-07.22.00.png

Que ferions nous pour avoir le calme ? C'est aussi ça de devenir maman ?

ZAM tu reviens quand??????????????

Car j'en ai marre de me ridiculiser devant Nounours ...

Repost 0
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 11:54

AVANT :


- Je faisais des grasses mat' jusqu'à point d'heure le dimanche

- Je travaillais comme une dingue toute la semaine

- Je partais en déplacement sur un coup de tête

- Je menais une entreprise à bout de bras

- Je m'imaginais PDG, Directrice générale, Journaliste de guerre, ou Présidente de la République

- Je parlais tout le temps de mes ambitions

- Je parlais politique, actualité, buisness

- Je saoulais la famille avec mon avis sur le gouvernement ou sur la dernière Une de l'Express

- Je prévoyais des voyages à la dernière minute avec ZAM

- Je n'avais jamais mis les pieds au parc

- Je faisais mon shopping chez Comptoir des cotonniers, Sud Express, Morgan et les autres...

- Je passais du temps en cabine d'essayage

- Je ne comptais plus mes sacs à mains et mes paires de chaussures

- D'ailleurs dans mon sac j'avais : une trousse à maquillage, un bouquin, un agenda

- J'avais le contrôle de mon temps

- Je voyais mes copines quand j'avais envie : Lunch, apéro, diner ou bien les trois

- Je ne me souciais que de mon bien-être (puis celui de ZAM)

- Je remettais tout au lendemain

- Dans la rue on me parlait de mes vêtements ou de ma coupe de cheveux

- Mon entourage me demandait de mes nouvelles

- Je dévorais 1 bouquin par semaine

- Je passais 1 heure (ou 2?) à me préparer

- Mes copines osaient m'appeler à toute heure

- Ma vie semblait parfois désordonnée

 

MAINTENANT :


- Je dors bien la nuit, mais la grasse mat' est réglée entre 2 biberons

- Je passe ma semaine à faire des lessives, laver des biberons, ranger, nettoyer, et gazouiller (oui surtout gazouiller)

- Je suis à la maison du Lundi au Vendredi, et je me paye le luxe d'y rester le week-end

- J'ai mis ma carrière professionnelle entre parenthèses

- Mes seules occupations sont mon club des mamans, animer des story time pour enfants, écrire un blog de jeune mère

- Ma seule ambition est devenue son bonheur

- Je parle biberon, dodo, rituel, pleurs, couches, gazouillis

- Je saoule la famille à parler des popos, des areuh, des rots de mon fiston

- Des voyages oui, mais de l'organisation et de l'anticipation s'imposent

- Je suis au parc 2 heures par jour avec les copines, en club des mamans, ou seule avec ma poussette (et ZOULETTE dedans quand même !)

- Je fais mon shopping chez Aubert, Bébé 9, Pumpkin Patch et les autres...

- J'adore trainer les rayons bébé pour observer, tester, comparer

- Je suis toujours coquette mais les accessoires ne sont plus une priorité

- Dans mon sac j'ai aussi un doudou, des lingettes, un biberon

- Je vois mes copines entre les siestes et selon l'humeur de ZOULETTE

- Je ne pense qu'à son bien-être : nettoyer, stériliser, préparer (je l'ai déjà dis non?)

- Je fais tout sur l'instant, dès que j'ai une minute

- Dans la rue on me demande son âge et son prénom

- Mon entourage me demande de ses nouvelles

- Je lis toujours : j'avance d'environ 2 pages par jour mon bouquin depuis 1 mois

- Je me prépare rapidement pendant la sieste du matin pour avoir le temps de faire autre chose

- Mes copines m'envoient un email avant de passer un coup de fil pour savoir si je suis dispo

- Ma vie n'a jamais été aussi organisée

 

 

 

Avant j'étais stressée, angoissée, à 100 à l'heure, pas toujours sure de moi, trop émotive.

Aujourd'hui mes seules émotions c'est quand il sourit ou essaie de gazouiller. Mon angoisse est de savoir s'il dort bien, mange bien, s'il se sent bien, s'il est heureux. Mon stress est de savoir si nous saurons toujours ce qui est bon pour lui. Je suis zen. A son rythme.

Avant j'étais Mademoiselle. Maintenant je suis Maman.

Et put*** que j'aime ça !

 

Repost 0

Facebook---Mademoiselle-Maman-copie-2.png Hellocoton---Mademoiselle-Maman-copie-2.png Twitter---Mademoiselle-Maman.png

Le-Blog---Mademoiselle-Maman.png Les-conseils---Mademoiselle-Maman.png

Coup-de-coeur---Mademoiselle-Maman.png Monsieur-Papa---Mademoiselle-Maman.png

 

Melle-Mam---Mademoiselle-Maman.png

 

Mademoiselle-Maman-2013-copie-1.pngA Propos : Zaz + Zam = Zoulette (né en Avril 2012)  et Zébulon (né en Février 2015) Quelle est la recette du bonheur? Les coups de gueule d'une jeune maman? Les joies et les peines d'une famille expatriée en Australie ! Notre quotidien de jeunes parents...

Les réponses aux questions que l'on se pose toutes (enfin moi je me les suis posées hein...)! Je m'appelle ZAZ, j'ai 30 ans. Je suis folle amoureuse (et il me le rend bien!) de ZAM depuis bientôt 8 ans. Nous sommes les parents de Zoulette et Zébulon, deux p'tits gars adorables et déjà plein de malice. Mademoiselle est devenue Maman : découvrez mon histoire et mon quotidien !

 

Retour à la page d'accueil

 

Me contacter : zazdaustralie@hotmail.com 

 

 

Articles-recents---Mademoiselle-Maman.png

Categories---Mademoiselle-Maman.png

 Newsletter---Mademoiselle-Maman.png

Pour suivre l'actualité du blog en direct...

Blogroll---Mademoiselle-Maman.png

 

- Marjolaine de Mamour Blogue

- La Prune Blogueuse

- Sous une étoile

- La Reine de l'Iode

- Fanala dans BB en route

- Marjolie Maman

- Sophia, expatriée en Asie "30 ans une vie nouvelle"

- Chez Vany

- La mare au canard de la Mère Cane

- Joyeux Bordel au fond du Jardin

- BlaBla et cie de Sophie

- Papa Blogueur

- Maman Café Addict

- La Vie rêvée de Maman

- Chroniques d'une Maman

- Lady Butterfly

- Anaïs et sa petite vie

- Hélène Citrouille

- Adventure Mom 13

- Les sorcières au clair d'étoile

- Ma vie en couleurs

- Baby meets the world

- La mère flémarde

- 1 boîte 2 bonheur

- Read my mind

- Kiff mes secrets de canon

- Petite fleur de cerisier

- Maman est occupée

- My Baby Girl Blog

- La mélodie des jours

- BBBs Mum

 

 

 

A-droite-a-gauche---Mademoiselle-Maman.png

 

 

Mes illustrations plaisent. Mes illustrations se baladent à droite à gauche sur les blog des copines !

Retrouvez ici tous les articles illustrés par ©Mademoiselle Maman ! 

 

 

- Bannière et Avatar chez Mamour Blogue

 

- Bannière et Avatar pour les 3 ans de blog de Lady Butterfly

 

-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

 

- "J'ai toujours pas de rideaux", chez Blabla et cie

 

- "Avant j'étais une femme normale, mais ça c'était avant!", chez Maman Bavarde

 

- "Alors? Débordée?", chez Mamour Blogue

 

- "Tu peux pas compatir, t'as pas d'autres enfants", chez Truffi.net

 

- "Off", chez Rachel Passions

 

- "Inventaire à la Prévert", chez Véro Vire au Vert

 

- "Le Terrible two est arrivé!", chez Blabla et cie

 

- "Vivre dans un tourbillon", chez Mama Twins

 

- "Allo la Dass", chez Vive les pestes

 

- "Ma dépression post-partum", chez Les Blablas de Lili

 

- "Elle est plus forte que moi", chez Mon Incroyable Vie de Maman

 

- "Aujourd"hui j'aurai du reprendre le travail" chez Mama Twins

 

- "Bébé qui pleure = couple en péril", chez Les Blablas de Lili