Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 06:30

"ARTICLE N°100"

 

Y'a des jours comme ça, où tu aimerais pouvoir appuyer sur le bouton OFF. 

Arrêter les gémissements, pleurs, chouignements, cris de bébé. 

Avoir le temps de finir ce que tu as commencé.

Réussir un dîner familial digne de ce nom sans devoir te plier à 4 pattes pour rassurer/consoler/jouer 100000 fois pendant la préparation du repas.

Ressembler à une femme une vraie en ayant eu le temps de te laver/coiffer/épiler/maquiller/habiller...

Avoir l'air d'une bohémienne zen avec l'esprit reposé, l'esprit tranquille (oui ok c'est peut-être mon souhait qu'à moi ça)

Etre fière de ta maison rangée/nettoyée/décorée.

Bref y'a des jours comme ça où rien ne va, tu ne ressembles à rien, tu mangeras du réchauffé (si tu as la chance d'échapper au surgelé), tu ne remarqueras même plus tes cernes tellement elles font partie de toi.

 Calme-toi-il-t-imitera---Mademoiselle-Maman.png

Ces journées tu as toujours l'impression que dans ta vie d'avant elles n'existaient pas. Evidemment ta vie d'avant sans enfant, tu l'oublies petit à petit, et tu as souvent tendance à la magnifier. Bon peut-être qu'elles n'existaient pas pour de vrai !

Mais entre temps tu es devenue Maman. Malgré tout le bonheur que cela procure (oui oui je suis heureuuuuuuuse) parfois c'est dur. Souvent tu es fatiguée (voire complètement lessivée). Rarement tu prends du temps juste pour toi. Et quand tu en prends c'est si minime par rapport à tout ce que tu fais pour lui ! Avant le miens il était bébé, il était sage et il ne bougeait pas beaucoup. Mais depuis il a découvert le 4 pattes. Les premiers pas accrochés aux meubles. La crise de séparation des 8 mois (et 9 mois... et 10 mois). Il ne s'arrête jamais. Et son bouton off je ne l'ai pas trouvé. Rien de grave certes, mais je manque tellement de temps !

Je passe mon temps à réfléchir. A trouver des solutions. A organiser. Pour que notre vie a tous les trois soit la meilleure possible. La plus douce. La plus calme. Oh oui parce qu'avec ZAM on aime tellement ça le calme. Enfin on aimait ça. Mais oui je vous l'ai dis, ce petit est venu tout chambouler.

Bref article décousu. Ecris à la volée pendant 1 heure de libre, à la maison, pendant la sieste matinale du héros. Tout cela pour vous faire part de ma dernière observation. Quand la fatigue s'empare de moi, je perds pied. Quand je n'arrive pas à tout maitriser, je me noie complètement. Et donc quand je perds le contrôle je m'enerve. Vite. Trop Vite. Quand en fin de journée ZOULETTE n'écoute pas. Touche à tout. Chougne dans mes pattes. Ne me laisse pas terminer une conversation avec ZAM. S'impatiente pour le repas. Fait le cirque dans le bain. Bref quand il fait trop de bruit pour mon petit caractère bien sensible et bien égoïste de la maman fatiguée je m'énerve. Le soucis est qu'il s'énerve aussi. Je suis injuste et j'en paie le prix! Plus je lève la voix, plus il pleure. Plus je fais les gros yeux, plus il chougne. Cercle vicieux. Surtout dans ces cas où je ne m'énerve pas pour les bonnes raisons. Il m'imite. Souvent. Tout le temps. 

Alors j'essaye une autre méthode. Au lieu de lui reprocher son agacement de la fin de journée, j'essaye de contrôler le mien. Je souffle. Je souris. Je vide mon intèrieur de toutes ces mauvaises ondes qui peuvent nous gâcher une soirée en une toute petite heure. (Je me dis que dans une heure il est couché!) S'il fait quelquechose de mal, ou s'impatiente je lui parle calmement. Je rigole avec lui. Essaie de le faire passer à autre chose. Je fais le clown. Tout le temps. Je danse sur la musique qui ne quitte pas notre maison. Et lui comment réagit-il ? Bien il sourit. Il rit. Il danse avec moi. Il se calme... quand je me calme. 

 

Les bébés sont des vraies éponges, ne l'oubliez jamais. Chez nous les disputes conjugales (si rares soient elles) sont bannies en la présence de ZOULETTE. Les règlements de compte avec ma mère-trop-présence-trop-absente-tout-simplement-trop se font en privé. Les pétages de plomb enfermés dans la salle de bain s'ils doivent exister. Devant mon fils je souris. Je ris. Je vis. Afin qu'il en fasse de même. Et ça marche...

 

Bon c'est sûr maintenant je passe pas mal de temps à 4 pattes à jouer avec lui. Et se balader avec un nez rouge n'est pas bon dans toutes les situations... Question d'organisation...

 

 

Et toi, comment obtiens-tu le calme à la maison?

Arrives-tu à contrôler tes humeurs?

 


Crédit Illustration : Mademoiselle Maman

-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-

CONCOURS AVEC CADEAU !!! POUR LE 100ème ARTICLE !

Parceque je suis d'humeur généreuse (et que j'ai des contacts plutôt sympas qui croient en mon blog et qui ont décidé de 'maider. Merci !) Voici un nouveau concours ! Pour les folles qui ont décidé de retomber enceintes après un premier enfant (j'en voulais 5 hein... et je parlais du 2ème zoulette devait avoir 3-4 mois!). Pour celles qui ont un toddler et un nouveau-né à la maison. Pour celles qui prévoient le deuxième, le troisième, le sixième, à moins qu'il ne soit déjà en route. Pour toutes celles qui veulent tenter leur chance. Pour elle ou pour offrir.

Bref, aujourd'hui Mademoiselle Maman vous offre un SEAT 2 GO PICK UP ! 

 

Capture-d-ecran-2013-02-07-a-10.03.56.pngCapture-d-ecran-2013-02-07-a-10.04.08.png

 

 

Pour jouer c'est simple (comme d'habitude) :

- Avoir une adresse en france métropolitaine

- Laissez un commentaire sur ce billet en donnant votre meilleur conseil pour obtenir le calme à la maison. 

- Devenir fan de la page du blog : PAR ICI ! 

- Aimer et partager ce billet sur votre page facebook, twitter, google et autres... avec un petit commentaire sympa ! 


 

Le tout avant Dimanche 10 Février 2013 23h59 :-)

Bonne chance !

 -_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-    

 

Résultat Concours "Ma vie d'avant..."

Capture-d-ecran-2013-02-07-a-09.27.39.pngRandom a choisi pour moi.

Qui a gagné le plaid et le bavoir de la Boutique Moi Aussie

Commentaire n°5 posté par Claire. Félicitations ! (Je t'envoie un email)

 

Repost 0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 21:49

Article sans dessin - Mademoiselle MamanUne journée qui commence par un réveil toujours difficile qu'il soit 6h ou 9h, avec le même sourire en coin (car la vie est belle quand même), la même flegme, la même routine. Au saut du lit, les gestes s'enchainent, le bisou et les mots doux à mon amoureux, l'eau fraiche de la douche pour me réveiller (pour pas parler du premier pipi), le bruit de la cafetière, l'odeur du café, le craquant du pain grillé, le chant des oiseaux (non non ce n'est pas cliché, ils chantent d'ailleurs dès le levé du soleil soit 4h30 GGRrrr).

 

Une journée qui démarre réellement (c'est à dire t'as plus le choix faut y aller) par ses premiers gémissements, ses premiers appels, parfois tôt, parfois tard. (En ce moment plus tôt que tard Ggrrr) Une première visite dans sa chambre pour retrouver la gourde d'eau, le doudou perdu, quelques mots doux, des sourires et surtout un regard ferme pour dire que la nuit n'est pas terminée. Parfois ça fonctionne, parfois pas (son réveil oscille entre 6h et 10h, ce n'est plus une fourchette c'est un rateau!)

 

Une journée qui s'enchaîne par le réveil du héros parfois plus tôt, parfois plus tard. (Décidément!) Et la journée qui démarre en compagnie de ce tout petit bonhomme qui prend tant de place dans notre vie (et dans notre maison maintenant qu'il 4patte' partout - oui oui nouveau verbe - je 4patte, tu 4pattes, nous 4pattons...). Une journée rythmée en fonction des jeux, des rigolades. Une journée à s'organiser pour préparer et servir des bons repas à heures régulières (vaut mieux pas être en retard avec monsieur l'ogre). Une journée à espèrer que les siestes se passeront calmement, sans larmes et sans cris (oui c'est devenu rockn'roll)! Une journée à se balader, prendre l'air, voir les copines ou faire du shopping. Une journée à observer ce bébé et se dire que c'est le mien et que j'en suis fière (car malgrès tous ses défauts de bébé il est quand même sympa mon bébé)

 

Une journée parfois fatiguée à s'énerver pour le moindre pet de travers.
Une journée souvent à relativiser, à rire, rire de la vie, rire avec lui. 

 

Une journée à attendre son retour, le moment où nous serons trois, l'instant où il préfèrera ses bras aux miens, l'occasion de me poser quelques secondes pour souffler et les observer.

Une journée qui se termine de la même manière, le repas en famille, le bain dans les rires, le biberon détente et câlin, le rituel du couché qu'on aime tous tant, et la fin de journée par des baisers, en se souhaitant de doux rêves, bonne nuit mon bébé et à demain ! Ton sommeil est parfois (souvent?) le seul moment de calme et de détente dans ma journée avec toi (j'ai le droit de dire que j'aime beaucoup mes journées de boulot donc crèche?)

 

Les journées se suivent, les journées se ressemblent, agrémentées de bonheurs, de délices, de rires et parfois aussi de doutes, de sésorganisation, de fatigue et de ras-le-bol. Les journées se suivent et je me couche chaque soir satisfaite de notre famille, joyeuse de notre trio, amoureuse de notre complicité, passionnée par notre vie.

Les journées se suivent et j'ai l'impression qu'elles ont toujours été ainsi. Que tu as toujours été dans notre vie. J'essaie de me souvenir d'avant, de mes gestes accaparant mon temps autrement qu'en te changeant, te bercant, te calinant. J'essaie de me souvenir mais les souvenirs paraissent lointains, flous, ont-il vraiment existé? Avons-nous été un jour seulement tous les deux? Ai-je été un jour sans eux, mes amours, ma vie ! Je ne sais plus !

Au fond de moi je sais qu'elle a existé, qu'elle a fait ce que je suis aujourd'hui, je lui dois beaucoup, mes décisions, mon caractère, mon bonheur. Elle se mêle parfois à mon quotidien, ressurgir le temps d'un soupir, d'un sourire ou d'un souvenir. Mais ma vie d'avant sans lui, sans eux me parait bien vide aujourd'hui ! Je suis si ravie qu'ils soient venus l'envahir. Et que lui, ce tout petit, aujourd'hui y prenne une place si géante. Ma vie ce n'est pas tout à fait hier, c'est surtout aujourd'hui en imaginant demain !

 

 

Et toi te souviens-tu de ta vie d'avant ?

Quel goût a-t-elle aujourd'hui ?

 

 

_-_-_

CONCOURS ET CADEAU

La boutique MOI AUSSIE "Shop franco-australien pour les enfants et leur maman" (que j'aime tant et toi aussi non? ha ha ha) a décidé d'offrir un nouveau cadeau à une lectrice)

 

Capture-d-ecran-2013-01-31-a-11.20.04.pngCapture-d-ecran-2013-01-31-a-11.20.15.png

Le plaid de la collection "So chic, so frenchie" avec le bavoir assorti.

Bleu pour les garçons / Rouge pour les filles / Ou bien juste vous choississez votre couleur préférée.

 

Pour jouer c'est simple :

- Laissez un commentaire sur ce billet en disant votre objet préféré de la boutique : www.moi-aussie.com

- Aimer et partager la page de la boutique : http://www.facebook.com/MoiAussie

- Aimer et partager ce billet sur votre page facebook

 

Le tout avant Mercredi 6 Février 2013 23h59 :-)

Bonne chance ! 

Repost 0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 06:00

Il y a quelques jours j'ai lu cet article  ! Un article sur les filles qui deviennent Maman à 20 ans ! Sur ces filles soit disant trop jeune pour devenir Mère. Des bébés élevant des bébés. Sur ces filles qui ne peuvent assurer ! J'ai été touché bien que je ne sois pas concernée. En revanche lire ces lignes m'ont fait poser quelques questions : quand devenir mère? pourquoi devenir mère? Comment devenir mère?


Que l'on ait 20 ans ou 40 ans. Qu'il s'agisse de notre premier ou cinquième enfant. Qu'on soit riche ou pauvre. Que l'on habite à la campagne ou en capitale. Que l'on soit chômeuse ou chef d'entreprise. Que l'on ait une mère modèle ou non ! Finalement peu importe qui on est et ce qu'on est, chaque femme a ce pouvoir en elle pour devenir Maman. 

Toutes-des-Mamans---Mademoiselle-Maman.png

Certaines seront plus maladroites que d'autres. Certaines s'en sortiront mieux. Certaines seront autoritaires et d'autres laxistes. Certaines seront organisées. Certaines seront débordées. Certaines commeteront des fautes que d'autres ne leur pardonneront pas. Certaines seront épanouies. D'autres tristounettes. Certaines auront des principes. Certaines seront fristyle. Certaines cuisineront. D'autres donneront des petits pots. Certaines allaiteront, d'autres utiliseront les biberons. Certaines cododoteront, certaines non ! Certaines se feront juger, et certainement que les autres aussi ! Certaines répondront, d'autres s'en ficheront ! Peut-être même que certaines jugeront à leur tour. 


Mais finalement est-ce que chacune n'a pas un point commun? L'amour pour son bébé! L'envie de bien faire ! La fierté de le voir évoluer. Le courage d'affronter chaque journée. La force de réconforter. Le pouvoir de câliner. La folie pour jouer et gazouiller. Le souhait de le croquer. De bisous le dévorer. L'espoir d'être toujours présente pour rassurer. La crainte de l'avenir incertain. Est-ce que finalement ce n'est pas là le plus important. Que chaque maman, peu importe la femme qu'elle est, soit capable d'aimer et d'élever son bébé. Que son bébé soit heureux, épanoui et en bonne santé. 

 

Peu importe notre âge ou notre situation personnelle, nous nous ressemblons bien plus que nous le pensons. Nous avons donné la vie. Nous avons porté notre bébé. Nous n'imaginons plus notre vie sans eux. Nous sommes là sur nos blogs à dévoiler leur exploit et leur quotidien. Nous crions aussi fort que possible l'amour que nous ressentons. Nous nous réveillons la nuit. Nous devenons infirmière si besoin. Ces enfants là nous regardent avec émerveillement. Ces enfants là nous appelent ou nous appeleront un jour "Maman". Cela a tellement de sens, de force et d'histoires.  Nous nous faisons toutes appeler pareil, mais finalement nous sommes uniques. Autant qu'ils le sont. 

Oui oui c'est bien cela notre force à nous toutes, nous sommes toutes Maman ! 

 

Pour ma part je suis devenue Maman à 26 ans. Expatriée au bout du monde depuis à peine 6 mois. Avec comme roc mon ZAM et c'est tout. Déçue par ma mère, déçue par mon entourage, j'ai très vite arrêté de poser des questions. De me fier à leur envie. Au fil des semaines je suis devenue Maman toute seule (avec mon chéri tout aussi inexpérimenté que moi!). J'ai suivi mon instinct. J'ai respecté mes envies. J'ai honoré ses besoins. J'élève mon bébé avec amour et autorité. J'élève mon bébé avec passion et organisation. J'élève mon bébé avec la seule idée qu'il soit heureux et que nous le soyons aussi. A quelques jours de ces 9 mois je ne suis pas peu fière de dire que je ne me suis pas trop mal débrouillée pour une novice ! Maman c'est en nous, c'est plus fort que tout !

 

 

Et toi quelle maman es-tu ?

 

 

 

CADEAU A GAGNER :

Et pour toutes les mamans qui me lisent régulièrement, pour toutes les mamans qui me laissent des commentaires plein de gentillesse, pour toutes les mamans qui sont fidèles au blog, j'ai un cadeau pour vous aujourd'hui ! 

Capture-d-ecran-2013-01-05-a-23.43.43.png

 Un sac à langer Mac Laren : vous aurez désormais l'essentiel à porté de main lors de vos ballades. Vous pourrez y ranger tout le nécessaire dont vous aurez besoin : biberon, téléphone, clés...

 

Pour gagner c'est simple - jusqu'à Dimanche 13 Janvier à 12h:

- Veuillez laisser un commentaire sur ce billet en expliquant quelle maman êtes-vous ?

(avec adresse email valide.) Avoir adresse en france métropolitaine.

- Aimez, partagez ce billet sur vos pages facebook (et autre...)

- Et surtout ce cadeau est réservé aux mamans qui aiment la page facebook du blog :

http://www.facebook.com/pages/Mademoiselle-Maman-Le-Blog/328563450525995?ref=hl

et qui sont inscrites à la newsletter du blog (en page d'accueil)

 

Bonne chance ! 

 

 

 

Capture-d-ecran-2013-01-21-a-10.31.58.pngET LA GAGNANTE EST : Laurianne, commentaire n°6

Mes félicitations ! Je t'envoie un email !

 

 

 

Crédit Illustration : Mademoiselle Maman

Repost 0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 05:00

Enfant-parfait---Bebe-est-un-ange---Mademoiselle-Maman.pngQuand t'es enceinte et que tu n'y connais rien en bébé, tu idéalises ta vie avec l'arrivée de ce petit bout là ! 

Quand t'es jeune maman et plutôt psycho-rigide et pleine de principes, une mère à routine, tu te dis que ton bébé à toi vaut mieux que les autres.

Quand ton bébé ne pleure plus grâce à son pouce tu es fière ! Ouf car tu es contre la tétine !

Quand ton bébé est un gros dormeur (la chance! oui je sais!) tu en parles tout le temps !

Quand tu peux emmener ton enfant partout, tu en profites et ne comprend pas les autres qui ne peuvent se le permettre !

Quand ton gamin se réveille à 10h avec le sourire (et en mode câlin) tu profites tu profites tu profites !

Quand ton bébé commence doucement à ramper tu lui vantes ses premiers pas en quatre pattes. C'est sûr à 10 mois il gambadera !

Quand ton fils gazouille de plus en plus, tu entends qu'il dit Maman. Et puis à 9 mois il connais son prénom et la table de 3 !

Bref tu as idéalisé un enfant parfait, et parfois tu te dis qu'il l'est bel et bien.

 

 

Sauf qu'un jour tu déchantes car ton enfant pleure et tu te sens démunie.

Un jour ton bébé refuse de faire convenablement ses nuits !

Un jour ton bambin hurle dans le caddie dans le magasin !

Un jour Bébé te semble complétement imprévisible !

Un jour ton chérubin repousse son repas à deux mains, et renverse tout partout alors que vous êtes installés au restaurant !

Un jour ton enfant te semble bien différent, il dit non, et fait tout ce qui est interdit !

Un jour ton petit ange retourne les tiroirs et leur contenu !

Un jour il y a la crise des 8 mois, puis des 2 ans, puis des 3 ans ! (Toujours une crise qui explique et qui pardonne !)

Bref un jour ton enfant grandit et affirme son caractère. 

 

Finalement n'est ce pas complétement normal ?

 

soit tu te remets maladroitement en question, en te dévalorisant, te disant que tu es la pire des mères, que tu as loupé quelque chose, 9 mois et déjà un futur rebel à la maison, tu pleures, tu cries, tu hurles, tu remets ta vie en question, tu perds pied et plus rien ne va !

Soit tu te dis simplement que l'enfant parfait n'existe pas. Que l'important est que ton bébé soit un ange dans 80% des cas. Mais tu reconnais qu'il a aussi besoin de s'affirmer. De pleurer. De crier. De tester. Pour exister ! Que des enfants qui pleurent ou font un caprice il y en a plein autour de toi. Non non il n'y a pas que le tien. Même les enfants super-bien-élevés de la copine Germaine ont déjà fait des colères. Est-ce que ça fait d'eux des mauvais enfants? Non !  C'est juste que les enfants des autres tu les observes moins que ton propre enfant à toi !

Finalement la solution n'est-elle pas d'accepter? De relativiser? Et de tenter de comprendre pour solutionner ! Personne n'est parfait, combien de fois on l'entend. Toi la première ou le premier? Tu reconnais avoir des défauts? Alors ne soit pas trop exigeant(e) avec ton tout petit. Essaie d'apporter des solutions. De garder le sourire. Conserver le moral au beau fixe. Aucun bébé n'est parfait. Toutes les mères font face à des moments plus difficiles. Mais il faut savoir se préserver pour ne pas débloquer. 

 

Alors zen... l'enfant parfait n'existe pas ! 

 

 

 

D'accord ou pas d'accord? 

Ton bébé est-il un bébé parfait ?

 

 

 

Crédit Illustration : Mademoiselle Maman 

Repost 0
Published by Melle Mam - dans Sujets polémiques
commenter cet article
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 07:00

Maman-Gateau---Mademoiselle-Maman.pngQuand il était tout juste né j'ai aimé notre premier contact. Notre peau à peau. J'ai aimais l'observer. Dès la première seconde. Regarder chaque détail. Admirer chaque partie de son corps. Ses menottes recroquevillées. Ses si petites oreilles. Ses pieds si longs. Son petit nez retroussé. Ses grands yeux si profonds. Ses longues jambes. Ses cheveux si bruns (si blonds aujourd'hui). Ses petits plis au milieu des bras et des cuisses. Puis mon bébé a grandi et j'ai découvert en lui des petites expressions. Et je passais du temps à regarder chacune de ses mimiques. Le moindre sourire. Le plus petit clignement d'oeil. Ses petits doigts serrés autour du mien. Ses premiers areuh. Depuis qu'il est né j'acquiert cette nouvelle passion de l'observation. 

 

Chaque jour quelquechose de nouveau. Chaque instant un nouveau son. Chaque semaine un nouveau déplacement. Je crois que j'ai trouvé une passion qui n'est pas prête de me lasser. Une passion qui m'offre sans cesse de la nouveauté. Une passion bercée par l'amour. Cet amour demesuré. Cet amour d'une maman pour son bébé. Observer ce petit qui deviendra grand. Observer ce petit qui découvre la vie. Observer ce petit qui évolue si vite. Observer ce petit qui est le mien !

 

Aujourd'hui mon bébé a bientôt 9 mois. Quand je vois des nouveaux nés dans mon entourage je suis en admiration. J'oublie que j'ai eu le même à la maison. C'était pourtant il n'y a pas si longtemps. Aujourd'hui j'observe un petit garçon. J'aime me poser à quelques mètres de lui. Le laisser faire. Et l'admirer. Le voir se mettre sur les genoux et essayer d'avancer. Ramper jusqu'à l'objet désiré. Essayer de se mettre debout dès qu'il trouve un appui. S'asseoir à la demande ! Le regarder parler à ses peluches en enchainant les syllabes, les sons, les cris. Le surprendre à sourire puis rire et éclater de joie pour un détail à nos yeux insignifiants. J'adore parler avec lui, le faire imiter mes sons. Le voir essayer de prononcer un mot (un mot à lui on s'entend!). Et être si fier d'avoir réussi ! J'aime le regarder dormir, si paisiblement dans ses positions abracadabrantes. J'adore le laisser me dévisager, toucher mon visage et découvrir à son tour les parties de mon corps. J'aime sa façon qu'il a de faire le coquin. D'attirer notre attention. J'observe sa manière de prendre ses jouets et de savoir quoi en faire. Je l'observe dans l'eau et me dit qu'on dirait un poisson. Un poisson heureux ! Je suis épatée de le voir devenir chaque jour un petit homme. 

 

Je l'observe et je souris. Me dis que je suis heureuse. Qu'il est définitivement le plus beau projet de notre vie. Notre plus grande réussite. Je le regarde et je suis émue. Emue de penser que je lui ai donné vie. Qu'aujourd'hui il grandit. Qu'il découvre la vie. Cette vie que nous lui avons choisit. Je l'observe et je pleure. Je pleure de nostalgie car le temps passe si vite. Mais je pleure surtout de bonheur de l'avoir à nos côtés.  Je pleure à l'avenir qui reste devant nous, et toutes ces futures choses à observer. A admirer.

 

J'ai commencé ma passion de l'observation à sa naissance. Chaque jour me gâte d'une nouveauté à observer. A admirer. Oui car j'admire ce petit bout là ! Je trouve tout merveilleux. Je le trouve si beau ! Et l'observation continue... Et continuera... Pour ma vie entière ! Ma vie à l'observer ...

 

 

 

Crédit Illustration : Mademoiselle Maman

Repost 0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 06:08

Il y a bien des choses qui ont changé dans notre vie depuis notre prise de décision de tout plaquer pour le bout du monde ! Après avoir vécu plus de 25 ans en Europe avec ses coutumes et ses traditions (et sa météo) c'est certain que la vie dans le pacifique a un goût différent. On n'a pas à se plaindre c'est certain. D'ailleurs on ne s'en plaind pas, depuis 14 mois (et quelques jours) on savoure chaque instant. Période de Noël y comprise, même si la différence est plus délicate à accepter...

 

Issue d'une famille (plus ou moins) nombreuses, j'ai depuis petite été habitué aux fins d'année familiale, en gros comité et surtout au froid. Aux batailles de neige. Aux journées sur les pistes de ski. L'année dernière notre premier Noël sur l'île des kangourous m'avait laissé un goût d'inachevé. Pas l'entrain de faire un sapin. Pas de motivation pour organiser une fête. Pas l'impression d'un Noêl qui approche ; sans froid et sans neige à l'horizon. On s'était retrouvé à partager un repas vite fait, entre amis expatriés (les sans-famille!) et à faire quelques clichés rigolo le 25 sur la plage avec nos bonnets blancs et rouges. Mais pas d'esprit véritable de Noêl dans nos têtes et nos coeurs. Ca m'avait manqué !

 

Mais cette année ça ne pouvait pas se passer de la même manière. Non cette année Noël se devait être une fête, un instant familial spécial. Un moment plein de magie. Un partage d'amour et d'amitié. Oui car cette année nous ne sommes plus seuls, nous avons notre petit bout de 8 mois et demi avec nous ! Et pas question qu'il ne grandisse pas avec cet amour pour cette fête que j'ai depuis ma plus tendre enfance. Alors cette année nous avons fêté Noël. Et comment ça se passe à l'australienne ?

 

Noel-en-Australie---Mademoiselle-Maman-copie-1.png

 

-Déjà t'oublie le sapin, le vrai, le beau, bien vert ! Sous les 35 degrés de moyenne il ne tiendra jamais. Alors pour la première fois de ma vie nous avons acheté un faux sapin. Mais quitte à être faux nous l'avons pris blanc avec des boules dorés et rouges. Le résultat était superbe ! Un calendrier de l'avent plein de chocolat. Bouuuh les gourmands. 

-De la déco en veux-tu en voilà pour (essayer) installer un esprit de Noël dans ton appartement en plein été. 

-Des courses de Noël sur internet avec des livraisons direct en France. L'année dernière nous en avions pour plus cher de colis que de cadeaux, alors les cadeaux typiques et locaux pour Noël c'est terminé ! 

-Un réveillon qui se prépare naturellement le 24, mais entre européens car ici les australiens fêtent Noël en famille le 25 midi seulement autour d'un barbecue amélioré (et de packs de bières)! Donc un réveillon entre amis, les petits plats dans les grands, un effort pour un menu gastronomique digne de chez nous tout en oubliant de cuisiner au four (il fait bien trop chaud). Ca sera barbecue accompagné tout de même de foie gras (merci les familles pour les colis), de saumon, de champagne, de vins français et de patisseries françaises (merci les boulangeries frenchies locales où tu payes ta baguette 4$) Miam miam que ça fait du bien de bien manger bien boire ! La tenue du soir : une robe légère et des tongs ! 

-Un 25 matin traditionnel, comme chez vous, en famille avec mon amoureux et mon fiston. Le plaisir de voir mon bébé s'émerveiller devant tous ces paquets. Son enthousiasme à ouvrir ses paquets. Ses cris de joie devant les nouveaux jouets. Nous photographiant, filmant, applaudissant, rigolant et pleurant. Rien de plus normal en fait que ce soit en France ou en Australie. N'est ce pas ?

-Puis un départ en vacances... à la mer évidemment ! Oui oui car ici c'est l'été. C'est rigolo car les australiens représentent partout Noël avec la neige et les traineaux alors qu'ils sont loin de connaitre cette ambiance là. Donc des vacances estivales, à la plage sous 35 degrés. Voilà comment ZOULETTE se retrouve en séance photo les fesses dans le sable avec un bonnet blanc et rouge sur la tête. Dire que pour lui Noël rimera avec soleil et océan ! 

-Une messe de minuit à 19heures car les australiens (et les frenchies qui habitent ici depuis longtemps) sont des couches tôt. Pareil pour le feu d'artifice du 31. Y'en a bien un à minuit. Mais il y en a quand même un à 21 heures ! Difficile de garder tout le monde actif après 22 heures même le soir de Noël et la veille de la nouvelle année.

 

Bref, difficile pour nous de se mettre dans l'ambiance, mais avec l'esprit de famille, l'amour des fêtes de fin d'année, de l'imagination nous avons tout de même passé un merveilleux premier Noël avec notre bébé d'amour. Il en fut de même pour le réveillon du 31, entre amis, au bord de la piscine et un barbecue à la plage le 1er midi entre deux séances de pâtés de sable et de pirouettes dans les vagues.


Que vous soyez en France, en Australie ou ailleurs dans le monde j'espère que vos fêtes de fin d'année vous ont apporté tout plein de petits et grands bonheurs. Et je suis heureuse de vous souhaiter une très belle année 2013, avec du soleil ou du froid, mais de l'amour, la santé, et la réalisation de vos rêves les plus fous. Ne chargez pas la liste des résolutions, on ne la respecte jamais ! 

 

 

 

Et toi, quelle tradition pour Noël adores tu conserver ? En france ou ailleurs...

 

 

 

Crédit Illustration : Mademoiselle Maman

Repost 0
Published by Melle Mam - dans La vie en Australie
commenter cet article
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 07:14

Article sans dessin - Mademoiselle MamanCe titre m'a frappé aujourd'hui, pendant notre excursion hôpital avec mon fils d'amour. Je vous rappelle les faits, 40° de fièvre depuis Mardi matin. Pas d'inquiétudes devant un ZOULETTE serein, rieur, joueur et gourmand. Une observation à la minute, des gestes qui se voulaient rassureur et un jeudi matin plus tard, après une pointe à 41.3°, un bébé qui chougne devant le biberon, qui s'endort en 3 secondes et qui gémit pendant 2 heures plus aucune hésitation : direction l'hôpital. 

 

Et là, quelquechose s'est passé, sans vraiment que je m'en rende compte : la maman fatiguée, impatiente et craintive (hypra craintive) du milieu hospitalier a été remplacée par une maman sereine, une maman clown, une maman chanteuse (alouette gentille alouette n'a plus de secret pour moi!), une maman berceuse, une maman rieuse. Bref une maman qui donne son meilleur pour que son bébé malade se sente mieux. Une maman qui ne cesse de parler de papa (absent pour le boulot, qui je le sais doit se mordre les doigts d'être loin. T'inquiètes ZAM j'ai aussi su faire le papa ces dernières heures ! Jtm x) Une maman qui a insisté pour ne pas lâcher ZOULETTE à chaque piqure plutôt qu'une infirmière fasse mon job de wonder-maman-rassurante. Une maman qui s'amusait de raconter des choses en français à son bébé pendant que personne ne pouvait comprendre (s'il savait de quoi je parlais...). Une maman qui était fière d'avoir dans son sac deux repas d'avance, 2 gourdes d'eau, des gâteaux, des doudous, une peluche mélodie, un plaid tout doux et des jouets (même s'il n'a pas voulu jouer). Une maman fière de voir son bébé gazouiller et sourire à tout le monde entre deux injections. Une maman émue de voir son tout petit s'endormir paisiblement sur le grand lit en attendant les premiers résultats. Une maman qui a oublié sa faim, sa soif et son envie de faire pipi depuis le matin. Une maman qui n'avait qu'une mission : garder le sourire sur le doux visage de son fils chéri d'amour.

 

Puis une fois les tests terminés, nous avons quitté l'hôpital (nous y retournerons demain pour la suite des tests car le médecin reste évasif sur le virus et/ou la bactérie qui s'en prend à mon bonhomme). En voiture, dans le rétroviseur j'observais mon fils drogué, stone, avec un petit sourire béat qui luttait pour ne pas s'endormir. J'ai de nouveau cru entendre le fameux "Maman" sortit de sa bouche mais n'étant toujours pas sur je ne dirai pas que c'est ça ! J'étais fière de me dire que je n'avais craqué devant ce tout petit bébé qui n'a que nous (moi aujourd'hui) sur qui compter. Ca ne m'empêche pas de verser ma larme à chaque fois. Mère, émotions et fatigue ne font pas bon ménage cette semaine.

 

A la maison, ZOULETTE dormait paisiblement de la voiture. A mes bras. A son lit. Je l'ai regardé dormir paisiblement. Sereinement. C'est certain qu'après les dernières 72h il a besoin de se reposer ce petit ange. Et c'est là que j'ai craqué. Une fois que j'étais certaine qu'il ne pouvait pas me voir. Pas m'entendre. J'ai craqué de fatigue. J'ai craqué de stress. J'ai craqué de peur. Un après coup bien après le coup ! J'ai pleuré. Certes pas longtemps. Mais jute le temps de réaliser. Etre Maman c'est aussi ça. Savoir assurer dans les pires moments. Se dire que nous sommes son roc et que nous ne pouvons flancher. Etre Maman c'est s'assurer qu'il va bien avant même notre état personnel. Etre Maman c'est tester tout un tas de métier qui n'ont jamais été notre vocation. A non jamais !

 

Alors pourquoi une mère parfaite ? Parce que aujourd'hui j'ai agis sans réfléchir. J'ai gardé mon calme. J'ai trouvé une source d'humour. J'ai été là pour lui. Le rassurer. Le caliner. Le bercer. Le papouiller. Je n'ai pas hésité à faire répéter 15 fois le docteur pour bien comprendre l'état de mon bébé dans un anglais médical que je suis encore loin de maitriser. J'ai maintenant à la maison un bébé qui a retrouvé son calme perdu dans les dernières heures. Un bébé qui ne pleure plus. Un bébé qui dort paisiblement. Une mère parfaite car là où j'aurai certainement laissé ZAM agir d'habitude, et bien là je ne me suis pas effondrée j'ai assuré. J'ai aussi réussi je pense à le rassurer du mieux que je pouvais (#tomorrowwearetogether #family4ever). Une mère parfaite qui agit d'instinct avec son bébé. Non ? Ce n'est pas ça une mère parfaite? Celle qui fait tout pour garder le sourire et la joie chez son petit. A l'hôpital ils l'ont appelé "Happy Boy". Soupir.... On est toutes des mères parfaites non? A notre façon, peu importe comment on le nourrit, comment on gère ses pleurs, si on cododote, si on lui donne la tétine ou non, on fait ce qu'on peut pour être mère parfaite, enfin mère avant tout !

 

 

 

Voilà c'était mon état du jour que j'avais envie de partager.

Et toi quand te rends-tu compte de la mère parfaite que tu es ?

 

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-

Je vois déjà les mauvaises langues lire ce titre et se dire "A y est elle va encore se la raconter. Encore juger. Encore critiquer" Oui car c'est ce que certaines pensent à la lecture de mes articles polémiques qu'elles prennent toujours contre elles, oui car il est bien connu que je vous connais toutes par coeur et que je suis la méchante exilée qui juge tout le monde.

Chères lectrices aux propos désobligeants qui passent par là, j'ai bien fait attention de ne pas mentionner la façon dont j'ai nourris mon bébé aujourd'hui, dont j'ai géré ses pleurs, je n'ai pas dis -je ne comprends pas-. Bref j'ai essayé de ne faire aucune mention des articles qui t'ont récemment dérangé et où tu t'es laché en commentaires désobligeants. Si cet article ne te plait sous la forme, sur le fond, je t'en pris passe ton chemin sans laisser ton avis. Aujourd'hui je n'ai ni la force de te lire ni de te répondre.

#lemauvaiscotedelablogo #cestmonblogjediscequejeveux #jeneteconnaispasjenetejugepas

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-

 

 

 

Crédit Illustration : Mademoiselle Maman (pas le temps, pas le courage, pas la force de faire un dessin aujourd'hui. Désolée. Zoulette dort. Je vais aller faire une sieste aussi)

Repost 0
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 03:44

Bebe-malade---Mademoiselle-Maman.pngLa semaine commencait plutôt bien. Malgré l'absence de ZAM pour quelques jours pour raisons professionnelles, la première journée en tête à tête avec mon petit bonhomme s'était bien déroulée. Crèche pour bébé, boulot pour Maman, des retrouvailles câlins en fin de journée et une soirée privilégiée entre mère et fils. La nuit s'annoncait sans encombres, comme d'habitude, et pourtant quelques petits pleurs m'ont sorti du sommeil vers 5 heures. Poussée par l'instinct je me lève, rentre doucement dans sa chambre et découvre ZOULETTE dans une position abracadabrante, perpendiculaire au lit, les pieds emmelés aux barreaux. Il me voit, il sourit. Je lui parle doucement, me moque gentiement, l'attrape pour le replacer et là me brule au contact de sa peau. ZOULETTE est bouillant. Les secondes, les minutes vont très vite, le thermomètre s'affole, pour la première fois je vois le 40° s'afficher.

 

Cela n'a pas l'air de le perturber, il commence à gazouiller et cherche à m'attraper le visage. Non bébé c'est encore l'heure de dormir. Je le découvre. Lui donne du paracétamol. Le fait boire. Bizarrement aucun affolement. La nuit se poursuit jusqu'à 9 heures. Au réveil, la température a chuté, on peut alors commencer une nouvelle journée pleines d'activités. Puis ZOULETTE rebrûle vers midi. Je lis quelques conseils sur la toile. M'inspire de mon livre bien utile "Le dico des petits et gros bobos". Je fais tous les gestes pour tenter de diminuer la température. Au final rien ne change, ZOULETTE oscille entre les 38.8 et 40.2. Mais il est fort mon fils, il est souriant. Parait si calme. Il demande des câlins, reste dans mes bras à se faire papouiller. L'appétit ne se perd pas, il continue d'avaler tout ce qui est présenté. La visite de son copain et il joue et il rigole. Un bain improvisé car il adore ça, il est heureux et fait le fou comme d'hab au contact de l'eau. Il cherche les jouets et me les balance comme pour vouloir jouer avec moi. La balade de fin de journée permet de prendre l'air comme à notre accoutumée. Lui sourit et moi commence à me faire du soucis. Son corps ne se rafraichit pas. Le soir venu, la fatigue est très présente, hop le diner et hop au lit plus tôt. Une histoire. Des câlins. Des bisous. Rien ne semble le chambouler. Morphée l'embarque facilement comme tous les jours.

 

Puis la nuit est parsemée de pleurs et de gémissements. Le réveil est mis toutes les 4h pour lui administrer du paracétamol. A chaque fois il se rendort puis chougne de nouveau quelques heures plus tard. A 5h il est brulant. Il finit la nuit avec moi, pour la toute première fois nous partageons le lit (qu'est ce qu'il prend de la place!!!). Il m'observe, sourit, cherche le contact il a l'air bien. Finalement il se rendort paisiblement. Et moi je l'observe. Que faire? Comment va-t-il? Quels gestes apporter? S'affoler ou se calmer? Je fais comment pour lui prendre son mal? A 8h il se réveille frais (37.6), souriant, gazouillant. Je me dis chouette on a vaincu la vilaine. Finalement elle est plus forte que ça, la vilaine s'apaise sur le petit matin pour mieux revenir ensuite. Et ZAM qui est si loin, que je ne veux pas inquiéter, qui essaie de me réconforter. Et ZOULETTE qui continue de sourire et de rire. Et moi qui me pose toutes ces questions.

 

J'ai signé pour être maman mais infirmière ce n'est pas facile. Ce n'est pas ma vocation. Surtout avec mon propre bébé. Le docteur dit qu'il n'y a pas raison de s'affoler. Qu'il faut patienter. Observer comment la vilaine va évoluer. Alors je patiente. Bébé est malade et Maman souffre de sa maladie ! Je le bichonne. Lui parle calmement. Cherche toutes les occasions pour conserver ce sourire si appaisé et apaisant sur son visage d'ange. Je lui souris aussi. On joue. On se caline. On fait des bisous. Et on continue notre journée comme elle est prévue de se dérouler. 

 

Et si c'était autre chose? Et si nous devions déjà être chez le docteur? Et si demain c'était parti? Et s'il n'était pas si fort? Et si je craquais devant lui? Et si ZAM n'était pas absent? Et si je dois aller seule à l'hôpital (car le medecin n'est pas dispo)? Et s'il est encore malade pour Noël? Et si c'était sa 4ème dent? Et si c'était une angine d'été? Et si c'était la roséole?

Et si... et si... et si j'arrêtais de me plaindre quand lui me montre que ça va ! 

Bref Bébé a la maladie mais c'est moi qui souffre. Dur dur d'être maman. Il est fatigué mais continue de rire et de jouer. Fatigué mais pas abbatu. Je suis si fière de mon petit bonhomme qui pour le coup est bien plus fort que nous ne le serions dans sa situation. 

 

 

Et toi, comment gères-tu bébé malade? 

 

 

Crédit Illustration : Mademoiselle Maman

Repost 0
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 23:19

 

Hier je suis tombée sur deux articles forts interessants concernant "T'as pas d'enfants, tu ne peux pas comprendre!" Les articles et ! Et je me suis souvenue à quel point je ne supportais pas cette phrase non plus avant de fonder ma propre famille. Ces parents qui se justifiaient honteusement de leur enfant braillant, ralant et désobéissant. Ils me semblaient bien trop facile pour eux d'utiliser cette phrase qui voulaient tout et rien dire à la fois. Certes n'ayant pas d'enfant il y a bien des choses que je ne comprenais pas. Les copines qui annulaient un rendez-vous pour la sieste du bébé. Les sorties privilégiées at home (et seulement at home) pour pouvoir coucher bébé. Les enfants qui chougnaient, pleurnichaient, hurlaient dans les lieux publics. Les parents qui optaient pour des solutions de facilité pour calmer bébé : la télé, lui laisser son téléphone ou lui donner un gâteau. Bref avant de devenir Maman j'étais pleines de principes et de jugements. Pour moi il était certain qu'un bébé ne changerait pas notre vie. Qu'on l'emmenerait partout, au pub y compris. Qu'il se ferait garder sans sourciller par la première personne disponible. Qu'il ne pleurerait pas car je ne lui laisserai pas le choix. Qui ne désobéirait pas car mer** c'est moi le chef quand même ! Un bébé oui mais le cododo, la tétine, les caprices non ! Des principes bien affirmés alors qu'au fond je ne savais pas de quoi je parlais.

 

Maman je le suis devenue très vite ! Et très vite j'ai compris que la vie avec Bébé n'était pas toujours comme je l'avais décidé. Un bébé ça pleure. Des siestes c'est sacré, archi sacré si tu ne veux pas te retrouver avec un zombie-ronchonnant-raleur à la maison. Les baby-sitter c'est bien mais ça revient vite cher, donc les soirées à la maison pour coucher bébé c'est bien aussi ! L'adaptation avec l'entourage n'est pas toujours évidente selon la routine de bébé et la façon de faire des proches ! Parfois un bébé ça hurle pour la faim, la soif, la fatigue ou juste un pet de travers. En tout cas un bébé hurle toujours dans les lieux les moins appropriés où tu aimerais bien pouvoir te cacher. Quand bébé arrête de ronchonner car il joue avec la télécommande ou parcequ'il a un gâteau dans la bouche et bien tu le laisses faire histoire d'avoir trois minutes de paix ! Bref un bébé que tu le veules ou non, ça te change la vie, ça t'impose un rythme, ça t'apprends les imprévus et tu t'adaptes pour son bien et le tien ! On a gardé notre cap sur certains principes, Zoulette a toujours dormi dans son lit, a deux mois il était dans sa chambre, jamais une tétine n'a approché sa bouche, il s'endort seul et joue seul (mouai ça ça dépend des jours quand même), on l'emmène partout, il commence sa nuit chez les amis ou dans la poussette au restaurant, fait ses siestes partout où on le pose (poussette, matelas au sol, plaid au parc. Finalement aujourd'hui on le vit bien, très bien même car notre vie est faite selon certains de nos principes.  Puis on est entouré d'amis avec enfants ainsi nos rythmes de vie sont similaires !

Toi t'as pas d'enfants ! - Mademoiselle Maman

Les amis avec enfants parlons-en ! Car certes avant je n'étais pas Maman alors je ne pouvais pas comprendre. Mais maintenant si ! Moi aussi j'ai un bébé à la maison. Moi aussi je vis avec les couches, les biberons, les petits pots, les jouets, la poussette... Moi aussi je connais les pleurs, les plaintes, les besoins, les envies, la fatigue... Je sais ce que ça fait d'avoir un Bébé à la maison, et je sais que même si tu ne peux pas tout maitriser et bien il y a des limites à ne pas franchir. Ben oui faut pas déconner c'est quand même pas lui qui fait sa loi ! Alors maintenant je me permets de comparer, de juger parfois (à bon escient hein) car oui car maintenant je comprends !

 

Alors les enfants d'amis qui hurlent du haut de leurs trois ans pour réclamer une glace là tout de suite maintenant alors que papa et maman viennent de dire non, désolée je ne comprends pas ! Le fiston de 18 mois qui tape sa mère avec les gros yeux de pas content, désolée je ne comprends pas ! Un enfant de 24 mois au sein de sa mère, en pleine journée, quand lui a décidé de prendre sa gourmandise sans que maman n'ait son mot à dire avant de se retrouver le sein à l'air au milieu du café, désolée je ne comprends pas ! Un bébé de 11 mois qu'il faut bercer 1h pour l'endormir, pour les siestes, pour le soir, désolée je ne comprends pas ! Un bébé de 20 mois qui se balade la journée entière avec sa tétine en bouche, qui ne daigne à peine la retirer pour te parler, désolée je ne comprends pas ! Alors que vous l'acceptiez ou non, on m'a tellement rabâché quand je n'avais pas d'enfants que je ne pouvais pas comprendre, aujourd'hui je suis Maman et certaines choses non je ne les comprends toujours pas. 

 

 

Et toi, qu'as tu compris en devenant Maman?

 

 

Crédit Illustration : Mademoiselle Maman

Repost 0
Published by Melle Mam - dans Sujets polémiques
commenter cet article
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 04:01

Article-sans-dessin---Mademoiselle-Maman.pngJe me souviens très bien du conseil ce jour là. Mais bizarrement je ne me souviens plus très bien de qui il était. Cela devait être lors de notre séjour français, là où la famille et les amis proches ont tous profité de ces 3 semaines de présence pour donner leurs conseils de l'année. En tout cas ce conseil je l'ai entendu. Je l'ai imaginé. Puis je l'ai testé.

 

Jusqu'à savoir parler il est difficile pour bébé de s'exprimer. Difficile de nous faire comprendre son envie, son besoin, sa frustration... En devenant Maman on apprend rapidement à détecter et comprendre certains signes. Ici certains signes sont simples et ce depuis pratiquement le début. Quand ZOULETTE a faim il ronchonne en levant et écartant les bras. Dans ces moments là seules la chaise haute et la purée le calment. Quand ZOULETTE est sale il ronchonne en se dandinant et en changeant 15 fois de position. Facile, la couche est pleine, il est gêné, après le change tout ira mieux. Quand ZOULETTE est fatigué, il ronchonne en se frottant les yeux et en sucant son pouce. C'est très facile à repérer, il retrouvera son calme allongé dans son lit, avec son doudou avant de s'endormir paisiblement. Bref la relation Bébé-Maman s'installe au fur et à mesure des mois afin de bien se comprendre et de se faire confiance.

 

Mais parfois c'est plus délicat. Surtout quand on a comme moi un bébé qui ronchonne souvent. Il parait qu'il tient son imaptience de ses parents faut vraiment que je leur en touche deux mots! Alors quand il sort de la sieste, quand il vient de manger, quand la couche est propre il faut user de ruses pour comprendre Bébé et lui apporter le geste qui le satisfera. De 0 à 6 mois, ZOULETTE était un parfait à la limite de la perfection. Pas de pleurs, des nuits à rallonge, des siestes multiples, des repas dans le calme, des heures à jouer seul sur son tapis d'éveil. Finalement ce n'était pas trop dur pour moi d'établir le calme entre lui et moi car il faisait la grosse partie du boulot ! Mais à 6 mois, il a choppé du caractère, il grandit, il s'affirme, un caractère qui ressemble étrangement aux notres, impatient, raleur, déterminé ... Et parfois il ronchonne, il pleure et je ne comprends pas pourquoi !

 

Alos j'ai repensé à ce conseil précieux et je l'ai appliqué. Je tente aujourd'hui de me mettre à sa place pour le comprendre. Je me demande Et si c'était moi... Je trouve des solutions qui me correspondraient et bien souvent BINGO ! ça marche ! 

- Pourquoi il pleure à 6h30 du matin dans son lit? Alors qu'il a l'habitude de ne se réveiller qu'entre 8 et 9? Je ne vais pas le lever quand même ! Il ne peut pas avoir faim ! En plus il a les yeux fermés. Et si c'était moi... Je viens de m'enfiler une bouteille d'eau car il a fait chaud toute la nuit, et que boire ça fait du bien. Ok j'essaie. Je lui propose un biberon d'eau ! Bingo ! Il l'attrape. Le met en bouche. Boit tout le contenu sans ouvrir les yeux. Pose le biberon. Prend le pouce et se rendort. Il avait juste soif ! 

- Pourquoi il ronchonne après 15 minutes de jeux dans le salon? Observons donc, il est assis. Par terre. Avec ses jouets. Hier soir je faisais le réflexion à ZAM que j'avais mal aux fesses après 15 minutes assise par terre pour regarder la télé. Il est donc peut-être mal installé. Je le pose sur des gros coussins. Bien confortablement. Bingo ! Il sourit et se remet à jouer.

- Pourquoi il ronchonne dans la voiture ? Réflechissons. On roule depuis 35 minutes. Il fait 40 degrés dehors. Il est emmailloté dans son siège auto. Il a des gouttes sur le nez ! Et s'il avait aussi chaud que nous. Si la clim n'arrivait pas correctement jusqu'à lui ! Hop un peu d'air pour ZOULETTE. Un peu de brumisateur. Et hop il est heureux !

 

Les exemples peuvent être nombreux. En tout ca je voulais vous faire part de ce conseil qui bien souvent m'aide à comprendre d'avantage mon fils. A adapter sa routine au fur et à mesure des semaines qui passent. A ajuster les habitudes selon la saison. Bref à me mettre à sa place. Car être bébé, avoir envie d'un milliard de choses et ne pas pouvoir l'exprimer, je crois que moi je serai définitivement frustrée. Alors maintenant j'essaie d'avantage de le considérer comme un mini-nous et ça marche !

 

 

Et toi, quel est le meilleur conseil que l'on t'a donné ?

 

 

Crédit Illustration : Mademoiselle Maman (pas une minute pour moi en ce moment pour dessiner. Mais vous remarquerez que j'arrive encore à trouver du temps pour écrire !)

Repost 0

Facebook---Mademoiselle-Maman-copie-2.png Hellocoton---Mademoiselle-Maman-copie-2.png Twitter---Mademoiselle-Maman.png

Le-Blog---Mademoiselle-Maman.png Les-conseils---Mademoiselle-Maman.png

Coup-de-coeur---Mademoiselle-Maman.png Monsieur-Papa---Mademoiselle-Maman.png

 

Melle-Mam---Mademoiselle-Maman.png

 

Mademoiselle-Maman-2013-copie-1.pngA Propos : Zaz + Zam = Zoulette (né en Avril 2012)  et Zébulon (né en Février 2015) Quelle est la recette du bonheur? Les coups de gueule d'une jeune maman? Les joies et les peines d'une famille expatriée en Australie ! Notre quotidien de jeunes parents...

Les réponses aux questions que l'on se pose toutes (enfin moi je me les suis posées hein...)! Je m'appelle ZAZ, j'ai 30 ans. Je suis folle amoureuse (et il me le rend bien!) de ZAM depuis bientôt 8 ans. Nous sommes les parents de Zoulette et Zébulon, deux p'tits gars adorables et déjà plein de malice. Mademoiselle est devenue Maman : découvrez mon histoire et mon quotidien !

 

Retour à la page d'accueil

 

Me contacter : zazdaustralie@hotmail.com 

 

 

Articles-recents---Mademoiselle-Maman.png

Categories---Mademoiselle-Maman.png

 Newsletter---Mademoiselle-Maman.png

Pour suivre l'actualité du blog en direct...

Blogroll---Mademoiselle-Maman.png

 

- Marjolaine de Mamour Blogue

- La Prune Blogueuse

- Sous une étoile

- La Reine de l'Iode

- Fanala dans BB en route

- Marjolie Maman

- Sophia, expatriée en Asie "30 ans une vie nouvelle"

- Chez Vany

- La mare au canard de la Mère Cane

- Joyeux Bordel au fond du Jardin

- BlaBla et cie de Sophie

- Papa Blogueur

- Maman Café Addict

- La Vie rêvée de Maman

- Chroniques d'une Maman

- Lady Butterfly

- Anaïs et sa petite vie

- Hélène Citrouille

- Adventure Mom 13

- Les sorcières au clair d'étoile

- Ma vie en couleurs

- Baby meets the world

- La mère flémarde

- 1 boîte 2 bonheur

- Read my mind

- Kiff mes secrets de canon

- Petite fleur de cerisier

- Maman est occupée

- My Baby Girl Blog

- La mélodie des jours

- BBBs Mum

 

 

 

A-droite-a-gauche---Mademoiselle-Maman.png

 

 

Mes illustrations plaisent. Mes illustrations se baladent à droite à gauche sur les blog des copines !

Retrouvez ici tous les articles illustrés par ©Mademoiselle Maman ! 

 

 

- Bannière et Avatar chez Mamour Blogue

 

- Bannière et Avatar pour les 3 ans de blog de Lady Butterfly

 

-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

 

- "J'ai toujours pas de rideaux", chez Blabla et cie

 

- "Avant j'étais une femme normale, mais ça c'était avant!", chez Maman Bavarde

 

- "Alors? Débordée?", chez Mamour Blogue

 

- "Tu peux pas compatir, t'as pas d'autres enfants", chez Truffi.net

 

- "Off", chez Rachel Passions

 

- "Inventaire à la Prévert", chez Véro Vire au Vert

 

- "Le Terrible two est arrivé!", chez Blabla et cie

 

- "Vivre dans un tourbillon", chez Mama Twins

 

- "Allo la Dass", chez Vive les pestes

 

- "Ma dépression post-partum", chez Les Blablas de Lili

 

- "Elle est plus forte que moi", chez Mon Incroyable Vie de Maman

 

- "Aujourd"hui j'aurai du reprendre le travail" chez Mama Twins

 

- "Bébé qui pleure = couple en péril", chez Les Blablas de Lili