Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 22:12

Tout a commencé il y a 26 ans ! 

 

Capture d’écran 2012-05-14 à 01.55.36A l'époque c'était un bébé, une enfant. Qui regardait cette femme avec toute l'admiration d'une petite fille. La femme aimait l'enfant. La gâtait. L'enfant était heureuse. Et elle trouvait cette femme merveilleuse. Elle voulait lui ressembler. 

 

A l'adolescence la relation a changé. Voguant à son indépendance, désirant découvrir le monde et tentant régulièrement de nouvelles expériences, cette femme lui ait parut soudainement comme intransigeante, sévère, parfois même injuste. Pensant que sa vie était sienne elle se permettait des intrusions, des réflexions et tellement de jugements. Quelques années à se regarder, sans se comprendre, sans se connaître, toujours à se demander ce que l'autre pouvait penser, ce que l'autre envisageait. Et pourtant avec le recul, je comprends. Pas toutes mais certaines de ces attitudes. L'importance de mettre une adolescente sur le droit chemin. La difficulté à garder son calme face à une mini-rebelle-têtue de 16 ans ! Oui avec le recul seulement je me dis qu'elle avait plus souvent raison que tort. En tout cas sur le fond. Finalement c'est souvent la forme qui était source de conflit. Cette femme pouvait lui faire la morale. Pouvait la prévenir. Ou lui interdire. Oui mais elle choisissait toujours la forme la moins adéquate pour s'exprimer. Des discussions pleines de maladresses. De précipitations. Et ces longues heures à parlementer se terminaient toujours par un excès d'autorité : c'est comme ça et pas autrement ! Il lui suffisait de se taire et d'obéir pour calmer la tornade. Pas toujours évident de mettre un tempérament de feu de côté. Malgré toutes ces incompréhensions cette femme et cette adolescente semblaient fusionnelles. Incapables de vivre l'une sans l'autre.

 

Mais un jour l'adolescente devient adulte. L'adulte prend ses propres décisions. Choisit elle même la vie à mener. Et rencontre un homme qui la comblera, l'accompagnera et partagera son opinion. Bref un prince charmant pour accocmplir une vie digne d'un roman. L'adolescente devenue adulte est heureuse, épanouie et réalise des rêves les uns après les autres. La vie professionnelle est un accomplissement total. Les voyages s'enchaînent donnant envie de tout quitter pour le bout du monde (ce n'est à ce moment là qu'un doux rêve). La vie sociale est un régal. Les activités sont toutes des passions. Le couple semble fait l'un pour l'autre, un Roc que rien ni personne ne peut stopper. Plus auncun pleurs, plus aucuns doutes, plus aucuns regrets, une vie parfaite? Presque. Il manque quelque chose à cette adolescente devenue adulte. Une relation normale-saine-compréhensive-passionnelle avec la femme qui partage sa vie depuis l'enfance. Elles sont pourtant d'adulte à adulte aujourd'hui. Mais non l'adolescente devenue adulte restera toujours une enfant aux yeux de la femme. Une enfant à qui on peut dire quoi faire, comment le faire, quand le faire. Et quand cela ne se passe pas comme la femme l'a décidé, imaginé, elle fait bien voir son désaccord, sa désapprobation, son incompréhension. La femme se permet un jugement, des réflexions, des regards, des mous quand elle n'est pas contente. Alors les disputes éclatent. Elles n'ont jamais été autant pleine de distance et d'incompréhension. Les deux femmes sont finalement tellement différentes. Tellement distantes. Les disputes abouttissent sur de longues conversations qui n'aboutissent... à rien mis à part des pleurs et de la souffrance.

 

L'adolescente devenue femme devient mère. L'autre femme devient grand-mère. On croit que cela va tout arranger. Que la mère sera enfin considérée comme une adulte faisant des choix. Ces choix peuvent paraître fous mais devraient être acceptés et non jugés. La grand-mère était mère avant. Elle devrait d'avantage comprendre la femme en face d'elle. Et pourtant cela semble si compliqué.

 

Je suis l'adolescente devenue adulte devenue mère.

La grand-mère c'est... ma propre mère ! 

 

MamanJ'habite au bout du monde. J'ai accouché il y a un mois. Ma mère est venue me rendre visite pour ce grand évènement de ma vie. Après 6 mois de séparation j'étais si heureuse de les recevoir (avec mon père). J'avais tellement hâte qu'ils découvrent mon île. J'espèrais qu'ils (qu'elle!) comprendrait mes choix. Le temps de l'euphorie des retrouvailles était savoureux. Mais qui a déjà vécu avec sa propre mère, sous le même toit pendant plus de 2 jours ? Nous étions partis pour 6 semaines !!! Finalement comme on dit le naturel revient au galop. Et les conflits avec ! Je ne suis finalement pour elle qu'une petite fille ingrate, capricieuse qui a fait les mauvais choix. Impossible pour elle de se réjouir, de profiter, de savourer ou de féliciter. Elle se trouve mal accueillie (je ne rentrerai pas dans le listing des choses faites pour eux que je me remémore chaque soir avant de m'endormir comme pour me rassurer moi-même que je ne suis pas une fille si horrible...) Mon île elle la déteste ! Ma vie elle ne la comprend pas. J'assure qu'elle ne la comprendra jamais! Mes réactions elles les anticipent. Elle est heureuse quand je suis malheureuse. Et fait sa tête de six pieds de long quand je vais bien ! Elle me reproche de ne pas l'aider à trouver sa place de grand-mère?! Mais m'a-t-elle aidé à trouver ma place de mère? Je lui organise une soirée en tête à tête avec mon fils. Je prends sur moi pour lui offrir le 1er baby-sitting. Une soirée que je dois m'organiser loin de mon trésor ! Cela ne l'interesse pas ! Ben oui l'idée ne vient pas d'elle. Elle préfereait un autre instant. D'une autre manière... Mais jamais elle me demande ce que moi j'en pense ! Elle ne considère aucun de mes choix, aucune de mes passions, ne pose aucune question sur mon quotidien. Mais se permet un jugement par jour sur ce qu'elle apperçoit de ma nouvelle vie.

 

 

J'ai longtemps essayé de comprendre quelle vie mener pour satisfaire ma mère ! Finalement je crois qu'elle est si bien dans le conflit que aucun de mes choix ne la satisfera jamais car ce ne sont pas les siens. Sur les conseils de ma soeur j'apprends à prendre du recul. A rester calme. Ma vie c'est aujourd'hui ma famille : ZAM et ZOULETTE sont mes priorités. Je suis mère avant d'être fille ! Et je le vis très bien ainsi. 

 

 

Je remercie ma soeur et ma grand-mère pour m'avoir fait part de leur opinion. Je me sens ainsi beaucoup moins seule dans ma tristesse de cette relation conflictuelle !

Je remercie mon ZAM pour sa patience légendaire. Son sang-froid. Son self control. Son amour. Son humour. Son soutien. Sa compréhension.

Je ne remercie pas mon père de ne jamais prendre position. Elle est ta femme mais nous sommes tes filles !

Partager cet article

Repost 0
Published by Melle Mam - dans Sujets polémiques
commenter cet article

commentaires

La Prune 15/05/2012 09:54

C'est exactement ça... Le Pruneau et moi on a fait nos choix et le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils n'ont pas plu à tous le monde, et moins encore à nos parents... Sauf que le Pruneau il m'a
dit que sa mère avait fait des choix opposés aux notre et qu'elle en avait souffert... alors serait-ce une forme de jalousie ? Ou d'énervement parce qu'on n'a pas pris le même chemin ?

Nous on a été clairs dès le début, notre couple passe avant tout, même si ça doit créer des tensions... Et notre envie de mini-pruneau va être super mal perçue, on le sait d'avance, mais
honnêtement je m'en fiche...

Dans 30 ans, c'est dur à dire, mais c'est nos hommes et nos mini-nous qu'il restera, pas nos parents...

Melle Mam 15/05/2012 10:03


La jalousie... Un sentiment que je n'ose meme pas imaginer tellement il fait mal. Il y a 30 ans je pense que mon Pere aurait aimé prendre les mêmes décisions que nous aujourd'hui mais ils ne l'ont
pas fait! Mon Pere reconnait ses regrets. Ma mère dit que ce n'est pas le cas pour elle. Un jour je lui ai dis qu'il ne faudrait pas qu'elle me demande de choisir entre ZAM et elle car le choix
serait vite fait. Elle l'a mal pris. Elle n'a rien contre lui. Elle n'accepte juste pas mon indépendance vis a vis d'elle. J'assumais ma vie de femme, ma vie de couple. Maintenant que ZOULETTE est
la cela ne fait qu'accentuer mes priorités. Comme tu dis il s'agit de nos vies a nous. Nos parents n'attendent pas après nous pour faire la leur aujourd'hui. Notre avenir familial est devant nous.
Courage....


Poppy 14/05/2012 13:58

Pfou..ton texte est magnifique!!
Je vis une relation toute différente avec ma maman....a l'adolescence, nos rapports ont bien sûrs été tendus, et la communication pas évidente, je me souviens l'avoir vraiment détesté et l'avoir
trouvé très injuste...et puis j'ai grandie, et elle a évoluée.
Notre relation est maintenant très simple, naturelle, tendre. Lui mettre mes enfants dans les bras à été magique et très émouvants. Elle est le genre de maman que l'on appelle pour une recette de
cuisine, pour discuter de la grande qui traverse un passage un peu tendu, pour se faire consoler, ou discuter...

Je te souhaite qu'avec le temps les relations avec ta maman s'apaise un peu...peut être que ton fils viendra tout naturellement apaisé vos conflits!!

Bisous

Melle Mam 15/05/2012 09:56


Une maman qu'on souhaiterait avoir! Une maman dont on aurait vesou dans certains moments de la vie de femme. Une maman que je doute avoir un jour. Il y a quand meme des moments calmes, mais plus
aussi complices! J'ai certainement la part de responsabilité, au fur a mesure des années je me suis fermée a son comportement. Je ne laisse plus trop la porte ouverte. Mon fils aurait pu être une
solution si nous habitions près l'une de l'autre. Mais ce n'est pas le cas. La distance n'arrangera rien. Je crois que je dois apprendre a vivre avec!!! :-(


La Prune 14/05/2012 10:17

A chaque fois que je te lis je me sens tellement concernée... Bizarrement on a une vie très différente et étrangement similaire... On a le même âge et visiblement on a les mêmes rapports... Ma mère
je l'adore, mais ça fait 1 mois que je ne l'ai même pas appelée... Je suis la petite dernière, la chouchou parait-il... Je suis la seule qui préfère la campagne à la ville... la seule qui préfère
son amoureux à sa carrière... la seule qui n'a pas fait de grandes études alors que j'avais tellement de potentiel... Dès que je dis une chose c'est mal, dès que je fais un choix c'est le mauvais,
et dès que j'exprime cette réalité je suis la fille "ingrate, égoïste et tellement agressive"... mais comme toi, mon homme est là pour me montrer que non, ce n'est pas moi qui ai toujours tort et
que oui, on peut vivre sans nos parents et à l'inverse de leurs opinions (qui de toute manière diffèrent selon nos propres choix pour être forcément contraire). Le pire c'est que ma belle-mère est
une copie conforme de ma mère. Du coup, pas la peine de chercher un soutien quelconque par là non plus. Du coup bah, le pruneau et moi on s'enferme dans notre propre bulle, et tant pis pour les
autres... courage à toi...

Melle Mam 15/05/2012 09:46


Deux pour le prix d'une, tu as vraiment fais mauvaise pioche! Une des raisons de l'existence de ce blog, est de partager des sentiments du quotidien, de se rendre compte que nous sommes plusieurs a
les partager, a se sentir moins seule! Surtout dans des sujets aussi délicats que la grossesse ou la maternité! Dans nos cas l'important est d'assumer nos choix, d'être en accord avec notre vie
menée, de n'avoir aucun regret. Le paradoxe chez moi est que je suis certaine d'être plus heureuse que ma mère et d'avoir moins de regrets que mes parents. Évidemment ils ne le reconnaitront
jamais. C'est plus facile de porter un jugement et de ne pas se remettre en question ! Merci a nos hommes d'être nos hommes ! :-)


nelvea91 14/05/2012 09:24

Coucou ! Premier blabla poir moi mais je te suis depuis le début de ton blog que je trouve très bien. Que dire de plus ? Que je te comprend et que ton texte est superbement écrit... Beaucoup de
filles devenues mères sont passées également par là... Tu sais, j'ai décidé d'avoir un bébé vers l'âge de 30 ans. Avant, c'était hors de question. Pourquoi ? Eh bien disons qu'à plusieurs reprises,
lors de disputes avec ma mère, elle me balançait que quoi que je fasse je ne serais jamais une bonne mère. Et ça, ça fiche un coup. Même si je sais avoir un fichu caractère, j'estime qu'une mère
n'a pas à dire ce genre de chose à sa fille. ou même à son fils... Heureusement aujourd'hui elle s'est rendue compte de son erreur et à même dit à ma soeur qu'elle n'aurait jamais imaginé que je
puisse aimer autant ma fille et m'en occuper aussi bien. Mais à moi elle ne l'a jamais dit...
Le chemin est long pour nous.
Je t'embrasse.

Melle Mam 15/05/2012 09:42


Merci pour les compliments. :-) Est ce vraiment si compliqué de nous faire des compliments a nous directement? On ne mord pas que je sache. Aucun enfant ne devrait ressentir de la déception dans
les yeux de sa mère! Pourquoi sont elles si injustes? Qu'avons nous fait? Tellement de questions sans réponses! Pouvons nous nous promettre de communiquer d'avantage avec nos enfants? De savoir
être positif? Pas facile de devenir mère dans ces situations conflictuelles!!!


magali 14/05/2012 07:44

Je passe ici depuis quelques temps, je me suis d'ailleurs inscrite à ta newsletter, j'aime bien tes articles, ils sont drôles, et emplis de vérité...
Celui-ci je le trouve bien triste et pourtant empli de vérité également... Je suis maman de 3 enfants, j'ai vécu les mêmes déceptions que toi... aujourd'hui j'ai l'impression d'être la seule femme
dont les enfants ont une grand-mère aussi distante... Elle a déjà donné dit-elle elle ne veut plus donner de son temps... mais de fait elle se plaint que lorsqu'elle voit ses petits enfants ils
sont eux-mêmes distants... on ne récolte que ce que l'on sème... et pourtant aujourd'hui je vis les mêmes conflits avec mes adolescentes... c'est difficile d'être mère aussi... on a l'impression
que quoi que l'on fasse ça ne correspond jamais à ce qu'elles attendent... profites bien de ton petit ils grandissent si vite... moi j'ai un petit dernier de presque 4 ans qui me donne les bouffées
d'oxygène nécessaires à l'adolescence des grandes... et j'en profite...
je reviendrai souvent...

Melle Mam 15/05/2012 09:35


Mon fils a 1 mois, sa place de grand mère n'est pas encore vraiment définie. Je croise les doigts pour l'avenir, je ne sais pas si j'aurai la force de me battre pour trouver ma place de mère et
l'aider a trouver sa place de grand mère. Chacun son role! Dans ma relation avec mon fils je promets de tout faire pour ne pas ressembler a ma mère. J'aurai des defaults, des maladresses c'est
certain comme toute mère. Mais je travaillerai sur moi pour ne pas reproduire le meme schéma!


Facebook---Mademoiselle-Maman-copie-2.png Hellocoton---Mademoiselle-Maman-copie-2.png Twitter---Mademoiselle-Maman.png

Le-Blog---Mademoiselle-Maman.png Les-conseils---Mademoiselle-Maman.png

Coup-de-coeur---Mademoiselle-Maman.png Monsieur-Papa---Mademoiselle-Maman.png

 

Melle-Mam---Mademoiselle-Maman.png

 

Mademoiselle-Maman-2013-copie-1.pngA Propos : Zaz + Zam = Zoulette (né en Avril 2012)  et Zébulon (né en Février 2015) Quelle est la recette du bonheur? Les coups de gueule d'une jeune maman? Les joies et les peines d'une famille expatriée en Australie ! Notre quotidien de jeunes parents...

Les réponses aux questions que l'on se pose toutes (enfin moi je me les suis posées hein...)! Je m'appelle ZAZ, j'ai 30 ans. Je suis folle amoureuse (et il me le rend bien!) de ZAM depuis bientôt 8 ans. Nous sommes les parents de Zoulette et Zébulon, deux p'tits gars adorables et déjà plein de malice. Mademoiselle est devenue Maman : découvrez mon histoire et mon quotidien !

 

Retour à la page d'accueil

 

Me contacter : zazdaustralie@hotmail.com 

 

 

Articles-recents---Mademoiselle-Maman.png

Categories---Mademoiselle-Maman.png

 Newsletter---Mademoiselle-Maman.png

Pour suivre l'actualité du blog en direct...

Blogroll---Mademoiselle-Maman.png

 

- Marjolaine de Mamour Blogue

- La Prune Blogueuse

- Sous une étoile

- La Reine de l'Iode

- Fanala dans BB en route

- Marjolie Maman

- Sophia, expatriée en Asie "30 ans une vie nouvelle"

- Chez Vany

- La mare au canard de la Mère Cane

- Joyeux Bordel au fond du Jardin

- BlaBla et cie de Sophie

- Papa Blogueur

- Maman Café Addict

- La Vie rêvée de Maman

- Chroniques d'une Maman

- Lady Butterfly

- Anaïs et sa petite vie

- Hélène Citrouille

- Adventure Mom 13

- Les sorcières au clair d'étoile

- Ma vie en couleurs

- Baby meets the world

- La mère flémarde

- 1 boîte 2 bonheur

- Read my mind

- Kiff mes secrets de canon

- Petite fleur de cerisier

- Maman est occupée

- My Baby Girl Blog

- La mélodie des jours

- BBBs Mum

 

 

 

A-droite-a-gauche---Mademoiselle-Maman.png

 

 

Mes illustrations plaisent. Mes illustrations se baladent à droite à gauche sur les blog des copines !

Retrouvez ici tous les articles illustrés par ©Mademoiselle Maman ! 

 

 

- Bannière et Avatar chez Mamour Blogue

 

- Bannière et Avatar pour les 3 ans de blog de Lady Butterfly

 

-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

 

- "J'ai toujours pas de rideaux", chez Blabla et cie

 

- "Avant j'étais une femme normale, mais ça c'était avant!", chez Maman Bavarde

 

- "Alors? Débordée?", chez Mamour Blogue

 

- "Tu peux pas compatir, t'as pas d'autres enfants", chez Truffi.net

 

- "Off", chez Rachel Passions

 

- "Inventaire à la Prévert", chez Véro Vire au Vert

 

- "Le Terrible two est arrivé!", chez Blabla et cie

 

- "Vivre dans un tourbillon", chez Mama Twins

 

- "Allo la Dass", chez Vive les pestes

 

- "Ma dépression post-partum", chez Les Blablas de Lili

 

- "Elle est plus forte que moi", chez Mon Incroyable Vie de Maman

 

- "Aujourd"hui j'aurai du reprendre le travail" chez Mama Twins

 

- "Bébé qui pleure = couple en péril", chez Les Blablas de Lili